• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La pollution est responsable de sept millions de décès dans le monde en 2012

Pollution : sept millions de décès dans le monde

Selon le rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publié le 25 mars 2014, sept millions de personnes sont décédées à cause de la pollution de l'air en 2012. Soit une personne sur huit.

C'est un chiffre alarmant qu'a révélé l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), mardi 25 mars 2014. Selon le dernier rapport de l'institution, la pollution a causé la mort de sept millions de personnes en 2012, soit une personne sur huit.

Plus précisément, 3,7 millions de personnes sont décédées en raison d'effets liés à la pollution extérieure et 4,3 millions en raison de la pollution de l'air domestique (c'est-à-dire les fumées et émanations liées aux appareils de cuisson, chauffés au bois ou au charbon, ou les instruments de chauffage). Avec 5,9 millions de décès, les régions de l'Asie et du Pacifique sont les plus touchées.
Ces chiffres sont en forte progression par rapport à ceux de la précédente étude réalisée en 2008 où l'on dénombrait 3,2 millions de morts liées à la pollution athmosphérique.
"La pollution de l'air est désormais le facteur environnemental le plus important affectant la santé, tout le monde est touché, que ce soit dans les pays riches ou dans les pays pauvres", a indiqué le Dr Maria Neira, directrice du département de la santé publique à l'OMS. "Les femmes et les enfants pauvres paient un lourd tribut à la pollution de l'air intérieur, car ils passent plus de temps à la maison à respirer les fumées et la suie que dégagent les fourneaux à bois ou à charbon mal ventilés", a expliqué le Dr Flavia Bustreo, sous-directeur général de l'OMS chargé de la santé de la famille, de la femme et de l'enfant.
Selon l'organisation, les maladies les plus fréquentes développées par la pollution de l'air sont les maladies pulmonaires, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires touchant les enfants et les cancers - notamment le cancer du poumon.
L'OMS complètera cette étude en publiant, avant la fin de l'année, un tableau de 1600 villes mondiales classées selon leur niveau de pollution athmosphérique.

--> Retrouvez le rapport de l'OMS ici.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Mélanie Caous
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.