Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Photos de stars piratées : la Californie adopte une loi

Photos piratées : la Californie adopte une loi

Mardi 30 septembre, la Californie a mis en place une loi contre le piratage de photos suite au scandale du "Celebgate", ces photos de stars volées et publiées sur la Toile.

De Jennifer Lawrence à Kim Kardashian en passant par Kirsten Dunst et Kate Upton, toutes ont vu leurs photos personnelles et pour le moins dénudées se répandre sur la Toile suite à un piratage défini par le terme de "Celebgate" (littéralement le portail ouvert sur les célébrités) ou "The Fappening" (comprendre "Female/Famous-happening" soit l'événement sur les femmes ou les célébrités).

Face à ces délits, le gouverneur de l’État de Californie, Jerry Brown a adopté, mardi 30 septembre, deux textes pour limiter ce genre d’incident. La nouvelle loi statue sur la possibilité de poursuivre en justice la personne qui "distribue intentionnellement une image ou une vidéo à contenu sexuel d’une autre personne sans son consentement (…) avec intention d’infliger une détresse émotionnelle". Un autre texte de cette loi prévoit de prohiber l’utilisation de drone ou autres objets aériens afin d’enregistrer "des activités personnelles et familiales". Cette loi offre la possibilité aux victimes d'invoquer un droit d'injonction pour retirer les photos volées et la possibilité de demander des dommages et intérêts après une poursuite civile. Il sera également possible pour les personnes à l'image bafouée de porter plainte sous un pseudonyme pour protéger leur identité. Le démocrate à la tête de cette loi, Ed Chau a affirmé : "Alors que la technologie progresse et que des appareils robotisés deviennent plus abordables pour le grand public, les possibilités d’atteinte à la vie privée augmentent de façon importante". Robert Wieckowski, favorable à cette loi, parle même de "cybervengeance" pour humilier davantage les femmes. Il y a un an, l'État avait déjà promolgué une loi contre le "porno vengeur" c'est-à-dire pour protéger les personnes dont des photos ou vidéos à tendances sexuelles ou pronographiques ont été diffusées par leur ex avec des risques de peines allant jusqu'à 6 mois de prison pour le coupable.

--> Pour regarder les photos de ses stars rhabillées, c'est ici.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.