• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le coiffeur de François Hollande gagne 9.895 euros par mois

François Hollande attend l

Non, ce n’est pas une plaisanterie. Aujourd’hui, le "Canard enchaîné" a dévoilé le salaire que gagnait chaque mois le coiffeur attitré du Président de la République… et il est faramineux.

Un salaire de ministre… pour un coiffeur. Le Canard enchaîné a dégoté  le contrat du coiffeur attitré de François Hollande à l’Elysée : 9 895 euros mensuel le coup de peigne. Publié ce jour, le mercredi 13 juillet, l’article de l’hebdomadaire satirique détaille le contrat d'Olivier B, nommé "coiffeur personnel du chef de l'État" depuis le 16 mai 2012.

À l'époque, ce contrat avait été signé par Sylvie Hubac, la directrice de cabinet de l'Élysée. Le document précisait que le coiffeur était "recruté en qualité d'agent contractuel pour la durée du mandat présidentiel en cours". Bien payé, certes, contraintes oblige. Il doit être totalement disponible et suivre François Hollande dans la majorité de ses déplacements et s'engage même "à observer, pendant et après l'expiration de son contrat, le secret le plus absolu sur les travaux qu'il aura effectués ou les renseignements qu'il aura recueillis". Une somme qui paraît tout de même astronomique, malgré les contraintes.  A noter qu’il gagne presque le même salaire qu'un ministre, soit 9 940,20 euros par mois. L’Elysée n’a encore rien précise. Mais on se demande si notre cher Président a vraiment besoin d’un coiffeur attitré en vue de sa calvitie naissante ? En voilà une idée capillotractée…

LIRE LA SUITE
Sarah Jobert
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.