• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Orlan attaque Lady Gaga pour plagiat concernant "Born this way"

Lady Gaga est accusée de plagiat pour sa chanson "Born this way"

L’artiste Orlan assigne Lady Gaga au tribunal pour plagiat. Elle considère en effet que la chanteuse s’est approprié son univers artistique dans son clip "Born this way".

Le Quotidien de l’Art vient de révéler une affaire surprenante : la plasticienne française Orlan accuse Lady Gaga de plagiat, concernant l’univers choisit pour le clip de sa chanson Born this way (réalisé en 2011). En effet, l’artiste considère que le port d’implants sur le front et les épaules de la chanteuse dans son clip est un plagiat de son "univers marqué par l’hybridation". Elle a donc fait la démarche de l’assigner pour contrefaçon au Tribunal de Grande Instance de Paris.

Maître Philippe Dutilleul-Francoeur, l’avocat d’Orlan, explique : "Lady Gaga a franchi la ligne rouge. Ce sont des sites, des forums, qui prétendent qu’il s’agit d’un hommage. De son côté, Lady Gaga n’a jamais contacté Orlan, elle s’en fiche".

Considérant que la chanteuse a contrefait sa sculpture Bump load, Orlan réclame un dédommagement de 23,6 millions d’euros (soit 7,5% du chiffre d’affaire réalisé lors de la promotion de l’album Born this way), ainsi que l’arrêt de la diffusion du clip et de la commercialisation de l’album.

Lady Gaga avait déjà été accusée de plagiat pour cette même chanson : Madonna lui reprochait en effet d’avoir copié son titre "Express Yourself".

Voici une photo de l'oeuvre Bump Load d'Orlan, dont Lady Gaga se serait inspirée :

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Amélie Frantelle

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.