• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Nigeria : plus de 60 femmes enlevées par Boko Haram auraient réussi s’enfuir

Boko Haram

Une soixantaine de femmes et jeunes filles détenues par Boko Haram ont réussi à échapper à la surveillance du groupe islamiste et à rentrer chez elles a-t-on appris dimanche 6 juillet.

Selon une source sécuritaire de haut rang de Maiduguri, la capitale de l’État de Borno, 63 des 68 femmes enlevées en juin dernier au nord-est du Nigéria ont réussi à s’enfuir dans la soirée du vendredi 4 juillet. Ces dernières avaient été enlevées dans une série d’attaque attribuée au groupe islamique Boko Haram.

Si l’information n’a été confirmée par les armées et le gouvernement fédéral, un représentant des milices locales de l’État de Borno, Abbas Gava, travaillant en étroite collaboration avec les forces de l'ordre a néanmoins déclaré dans la presse : "Je viens de recevoir l'alerte, de la part de mes collègues de la région de Damboa, qu'environ 63 des femmes et jeunes filles kidnappées ont pu rentrer chez elles. Elles ont eu ce geste courageux au moment où les ravisseurs se sont absentés pour mener une opération". Des affrontements ont en effet éclaté entre les islamistes et l'armée suite à une attaque des insurgés dans la ville de Damboa vendredi, faisant plus de 50 morts.

Ces otages ne font pas partie du groupe des 250 lycéennes enlevées au Nigéria en avril dernier et qui ont inspiré le mouvement "Bring Back Our Girls" ("Rendez-nous nos filles"). Une cinquantaine de militants a tenté de manifester dimanche jusqu’à la présidence, en soutien aux lycéennes de Chibok, mais a été stoppée par les forces de l’ordre. "Cela fait 83 jours que les jeunes filles ont été enlevées, nous manifestons depuis 68 jours mais personne ne nous écoute" a déclaré Aisha Yesufu à la presse. "Nous avons donc décidé d’aller manifester jusqu’au Président pour qu’il sache que nous sommes toujours là (…) et qu’il y a toujours des filles dans la brousse depuis 83 jours et qu’on ne fait rien pour elles".

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Maïlys Derville
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.