• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Mort de Marie Trintignant : dix ans déjà...

Mort de Marie Trintignant : dix ans déjà

Alors qu’aujourd’hui signe le triste anniversaire de la mort de Marie Trintignant, son ancien compagnon et meurtrier Bertrand Cantat tente de se reconstruire. Dix ans après le drame, le chanteur s’apprête à sortir, à l’automne, un album solo.

Dix ans déjà que l'actrice Marie Trintignant est morte sous les coups de son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat, alors qu'elle tournait le film Colette sous la direction de sa mère, la réalisatrice Nadine Trintignant. Et si cette date anniversaire nous replonge dans le drame qui s’est déroulé le 28 juillet 2003, à Vilnus, en Lituanie, l’ex chanteur de Noir Désir, lui, pense à sa recontruction.

En effet, officiellement libre depuis le 29 juillet 2010, après avoir purgé 4 ans en prison (contre les 8 années initialement prévues) et avoir été placé sous liberté conditionnelle, Cantat pense aujourd’hui à un retour sur le devant de la scène et sort un album solo en novembre prochain. Une nouvelle qui ne manque pas de révolter ses détracteurs, parmi lesquels figure la famille Trintignant, qui ne parvient pas à pardonner.

Mais mérite-t-il d’être pardonné ? Bien qu’il ait payé sa dette à la société, en purgeant sa peine à la prison des Muret près de Toulouse, Bertrand Cantat ne s’est pas pour autant repenti. Pire, il aurait gardé un comportement violent qui aurait conduit son ex-femme, Kristina Rady (avec qui il s’était remis en couple lors de sa sortie de prison), au suicide par pendaison en janvier 2010, laissant derrière elle leurs deux enfants, Alice et Milo. Un geste qui serait lié au message téléphonique qu’elle avait laissé quelques semaines plus tôt sur le répondeur de ses parents, dans lequel elle répète pendant près de 7 minutes : « Bertrand est fou. […] Il m’a frappée. […] J’en suis maintenant au point qu’hier j’ai failli y laisser une dent […] Mon coude est complètement tuméfié et malheureusement un cartilage s’est même cassé… […] Voilà, c’est tout, j’espère qu’on va pouvoir s’en sortir et que vous pourrez encore entendre ma voix, et sinon, alors, vous aurez au moins une preuve […] ». (Lire l’intégralité du message sur le site de L’Express). Un témoignage qui fait froid dans le dos, quand on pense à l'acte tragique que la jeune femme s'apprête à commettre...

Lâché peu de temps après par les membres de son groupe Noir Désir, Cantat tente alors de reprendre une carrière musicale en solo. Malheureusement, les Trintignant ne sont pas les seuls à encore éprouver de la colère à l'encontre du chanteur et ce dernier se voit interdit de jouer à des festivals pour lesquels il était pourtant programmé.

Discret depuis deux ans, Bertrand Cantat prépare néanmoins son grand retour, avec la sortie d'un album solo au mois de novembre, probablement suivie d'une tournée dans toute la France. Reste à savoir quel accueil le public lui réservera et s'il arrivera à distancier la musique de l'homme qui la chante. Rien n'est moins sûr après les révélations sur la face cachée du chanteur, dans le livre de Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard, Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L'amour à mort, qui a notamment divulgé en premier l'existence du message vocal de Kristina Rady.

Ci-dessous, le portrait de Marie Trintignant réalisé par France 2, le jour de sa mort, le 1er août 2003 :

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
A.F
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.