Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Les remarques de ce chauffeur Uber n'ont pas du tout plu à ce mannequin plus size

Les remarques de ce chauffeur Uber n

Lors de son dernier trajet avec l’application Uber, le mannequin "plus size" Tess Holliday a eu la mauvaise surprise de tomber sur un chauffeur qui s’est permis quelques remarques sur son poids. Une expérience hallucinante qu’elle a choisi de raconter sur son compte Instagram.

Lors de son dernier trajet avec un chauffeur de l’application Uber, le top plus size, Tess Holliday, s’est trouvé face à un homme au comportement pour le moins inadapté. Le mannequin, qui a filmé la scène, a publié la vidéo sur Instagram et a écrit en commentaire : "Mon chauffeur qui est gros me pose des questions sur ma santé", comme pour dire "c’est l’hôpital qui se fout de la charité". Comme on peut l'entendre sur l'enregistrement, le chauffeur la questionne à propos de son cholestérol :"Mon cholestérol est très bien comme ça. Je suis parfaite, je suis en très bonne santé", répond la jeune femme. Très agacée par ces remarques, Tess Holliday n’a pas manqué de le faire savoir en légende du post.

Hey @uber I don't pay more to use your "black car" service to be told that there's no way I could possibly be healthy because I'm fat & then questioning it. No one should have to tolerate this at any level of the services you offer. I'm fat. I also have a fat wallet & will no longer be using your services. Ever. Also after I told him I was healthy he turned the radio off & changed the subject. #putmymoneywheremymouthis #uberdriver #uber Edited to add: saying my driver is fat was obviously being used as a descriptor & not to insult him. Also I did not show his face or use his name when filming, it was to be able to show what I deal with daily & why this behavior is unacceptable from anyone.

Une publication partagée par Plus Model????Mom ????Feminist???? (@tessholliday) le


"Hey Uber, je ne paierai plus vos services 'black car' pour m’entendre dire qu’il n’y a pas moyen que je sois en bonne santé puisque je suis grosse et que l’on me questionne à ce propos. Personne ne devrait jamais avoir à tolérer ça, à aucun niveau de vos services. Je suis grosse. Mais j’ai aussi un gros portefeuille que je n’utiliserai plus pour vos services. Jamais. Après lui avoir dit que j’étais en pleine forme, il a éteint la radio et changé de sujet.

Mise à jour : quand je dis que mon chauffeur est gros, c’est évidemment utilisé comme un descriptif et non pas pour l’insulter. De plus, je n’ai pas montré son visage, ou utilisé son nom quand je filmais, je voulais juste pouvoir montrer ce que je subis au quotidien et pourquoi ce comportement est inacceptable pour n’importe qui."

Face aux vives réactions que sa publication a suscité, envers le chauffeur, mais aussi envers elle-même, la jeune femme a publié trois vidéos dans lesquelles elle explique : "Pour clarifier les choses, je ne pense pas qu'il me disait ces choses méchamment. Mais c'est bien là le problème, il m'humiliait et me donnait des conseils non sollicités à propos de mon corps. Comme je l'ai dit : ce n'est pas bien. Jamais personne ne devrait se permettre de vous donner des conseils que vous n'avez pas demandé, et cela qu'importe votre poids. C'était le but de mon post."


Rapidement mise au courant de l’incident, l’application Uber a expliqué à la version américaine de E ! News qu’elle "attendait que tous les chauffeurs et passagers se traitent avec un respect mutuel, comme il est indiqué dans le règlement."

LIRE LA SUITE
Maylis Casse
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.