Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Moi, Samantha, 13 ans, violée par Roman Polanski"

"Moi, Samantha, 13 ans, violée par Roman Polanski"

Dans son livre "Moi, Samantha, 13 ans, violée par Roman Polanski" à paraître en France le 3 octobre prochain, Samantha Geimer raconte sa version des faits et dénonce l’acharnement médiatique dont elle a été victime.

Aujourd'hui mère de trois enfants et âgée de 49 ans, Samantha Geimer revient, dans son livre Moi, Samantha, 13 ans, violée par Roman Polanski, sur l'affaire de 1977 qui la poursuit depuis. En effet, cette année-là, Samantha Geimer était âgée de 13 ans lorsque le cinéaste franco-polonais à succès Roman Polanski la viole après une séance photo, organisée dans la villa de son ami Jack Nicholson, en Californie. Après 42 jours de prison et une libération sous caution, Roman Polanski a reconnu avoir eu des "rapports sexuels illégaux" avec la fillette, dont il a précisé ignorer le jeune âge au moment des faits, avant de fuir les Etats-Unis, craignant une très lourde condamnation.

Pour la couverture de ses mémoires, à paraître le 17 septembre aux Etats-Unis et le 3 octobre en France, Samantha Geimer a choisi un portrait d’elle à 13 ans réalisé par le cinéaste lui-même. Un clin d’œil qui donne des frissons :

Si le titre français est complètement racoleur – et fait écho au livre Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… -, la maison d’édition Atria Books a précisé à l’AFP que "le livre n'est pas vraiment à charge contre Polanski", et qu’il "dénonce en revanche l'acharnement médiatique dont elle a été victime". En effet, en anglais, le livre est titré "The girl : A life in the shadow of Roman Polanski", littéralement "La fille : une vie dans l’ombre de Roman Polanski".

Comme Samantha Geimer l’avait confié au Los Angeles Times en 2003, "la publicité qui entoure cette affaire m'a tellement traumatisée que ce qu'il [Polanski] m'a fait me semble pâle en comparaison […]. Les gens ne savent pas avec quelle injustice j'ai été traitée par la presse. Je me suis sentie violée ! Les médias m'ont fait vivre un enfer". En 2009, le cauchemar de Samantha Geimer recommence avec l’arrestation de Roman Polanski en Suisse par un mandat international américain, son assignation à résidence, puis sa libération par les autorités suisses. Rappelons que depuis 1995, Samantha Geimer demande régulièrement l’abandon des poursuites à la justice. Et, en 2010, son avocat avait expliqué que la médiatisation de cette affaire empêchait sa cliente de passer à autre chose.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Morgane Champommier
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.