• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Mission de Mars One : 22 Français présélectionnés pour coloniser la planète rouge

mars one

Iriez-vous vivre sur la planète Mars ? Eux oui ! En effet, 22 Français font partie de 1058 candidats retenus (sur 200 000) pour faire partie de la première colonie humaine dans le cadre du projet Mars One, prévu pour 2024.

Non, ce n'est pas un scénario d'un nouveau film de science-fiction mais un projet prévu pour 2024, soit dans dix ans environ... La fondation néerlandaise Mars One a ainsi annoncé, le 30 décembre 2013, avoir retenu quelques 1058 candidats sur 200 000 postulants pour son projet d’établir une base humaine permanente sur Mars. La moyenne d’âge de ceux qui ont été retenus est inférieure à 35 ans et la proportion d’hommes (586) est légèrement supérieure à celle des femmes (476), avec un doyen de 81 ans. L’identité précise des finalistes n’a en revanche pas été dévoilée par Mars One et en tout, 200 000 volontaires ont postulé pour l'insolite expédition. “Nous avons été impressionnés par le nombre de personnes qui se sont portées volontaires, et notre défi a été de faire la part entre ceux que nous pensons être mentalement et physiquement aptes à devenir des ambassadeurs humains sur Mars et ceux qui prenaient cette mission visiblement beaucoup moins au sérieux”, a déclaré Bas Lansdorp, l’un des co-fondateurs de Mars One.

Parmi elles, on compte 586 hommes et 472 femmes. La plupart sont des jeunes puisque 385 dossiers sont ceux de personnes de moins de 25 ans et 415 ceux de personnes âgées de 26 à 35 ans. Les 286 candidatures restantes ont été envoyées par des personnes de plus de 36 ans et le doyen des candidats est âgé de 81 ans. S'il est retenu, il aura alors plus de 90 ans au moment du départ.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/mars-one/mars-one-un-millier-de-candidats-preselectionnes-pour-un-aller-simple-vers-mars_art31713.html
Copyright © Gentside Découverte

Il a précisé avoir même reçu des vidéos où des candidats “posaient nus”. Mais au final, seulement 24 candidats seront gardés pour la mission ; pour le choix, l’équipe de physiciens, médecins et astronautes de Mars One va soumettre à partir de 2014 les finalistes à plusieurs tests physiques et psychologiques pour évaluer leur motivation et leur état de santé, pour un processus de sélection d'une durée de deux ans environ.

Si le projet de Mars One est sujet à de nombreuses polémiques, et ce malgré par exemple la présence du prix Nobel de physique 1999 Gerard ‘T Hooft dans la troupe d' "ambassadeurs" de Mars One - mais aussi celle de plusieurs anciens membres de la Nasa dans l'équipe, on reproche notamment à l'ambitieux projet son modèle économique. Ainsi, Mars One juge que six milliards de dollars seront suffisants pour envoyer une première équipe de six colons sur Mars et pour rassembler cette somme, la fondation compte sur les dons, le merchandising d'accessoires tels que des t-shirts et des tasses (disponibles sur le site Mars One) mais surtout, elle veut transformer la sélection, l’entraînement et le lancement de la première mission en immense émission de téléréalité, en appuyant sur le côté médiatique de cette incroyable expédition sans retour… Ce qui explique notamment la présence de Paul Römer, l’un des co-créateurs du premier “Big Brother”, comme associé au projet Mars One et qui fait dire à Gerard 'T Hooft que Big Brother fera "pâle figure" à côté de l'engouement que le projet va susciter dans le monde. On ignore encore les détails du déroulement de cette émission, “Nous sommes en train de négocier les droits de diffusion du processus de sélection”, affirme seulement la fondation dans son communiqué du 30 décembre.

Dernier hic : après l'envoi des quatre permiers colons, chacune des missions suivantes coûterait quatre milliards de dollars supplémentaires pour l'envoi des autres, toujorus par groupe de quatre. Quoiqu'il en soit, Mars One a d'ores et déjà prévu son programme : départ prévu en septembre 2022, après des années passées à sonder la planète pour définir quel endroit est le mieux pour l'installation de la colonie, les premiers colons atteindront ainsi la planète rouge en avril 2023. La chroniqueuse et blogueuse Florence Porcel a été ainsi présélectionnée pour le projet. Dans une interview accordée à MetroNews, elle explique un peu sa mission sur la planète : "(…) Une fois sur place, la priorité de la mission sera la survie, l'exploitation de l'eau du sol ou encore de la serre qui nous fournira de quoi manger. Nous procéderons ensuite à des expériences scientifiques et à l'exploration de la planète. (…) C'est un voyage sans retour ! Mais je suis prête à le faire, même si je suis morte de trouille. "

Enfin, il ne faut pas oublier que le long voyage sera semé d'embuches avec plusieurs risques pour le corps, dont une multiplication des risques cardiaques et une fois sur place, le correspondant scientifique de la BBC, Jonathan Amos, prévient du danger du rayonnement solaire contre lequel l’atmosphère de Mars n'a pas d'effet protecteur. “Sans des habitats renforcés, ils succomberaient tous d'un cancer en moins d’un an”, assure-t-il. Ce qui explique que, de son côté, la Nasa n’envisage pas d’envoyer une équipe d’astronautes chevronnés sur Mars avant 2030… au moins !

En attendant, toujours confiant, Mars One a mis en ligne en juin 2012 une présentation de l'ambitieux projet :

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.