Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Maroc : un violeur ne pourra plus épouser sa victime pour échapper à la prison

Maroc : le mariage ne servira plus d

Les députés marocains ont voté, mercredi 22 janvier, la suppression de l'alinéa stipulant que l'auteur d'un viol pouvait échapper à la prison en épousant sa victime. Un amendement approuvé à l'unanimité des présents.

C'est un grand pas pour les femmes marocaines : les députés ont voté, mercredi 22 janvier, la suppression d'un alinéa de l'article 475 du code pénal, qui permettait à l'auteur d'un viol d'échapper à la prison en épousant sa victime. L'amendement a été adopté à l'unanimité par les présents, ont précisé des sources parlementaires. Cette décision intervient presque deux ans après le suicide de la jeune Amina Al-Filali, contrainte de se marier avec son violeur.

Ce drame, survenu le 10 mars 2012 et qui avait suscité une vive émotion au Maroc, a en effet largement influencé le choix des députés : "Aujourd'hui, Amina Filali peut enfin reposer en paix. Depuis 2012, il a fallu attendre et c'est grâce à la lutte menée par les ONG et la mobilisation de certains groupes parlementaires que nous avons pu aboutir", a réagi Khadija Rouissi, la députée du parti Authenticité et modernité (PAM). En effet, avant d'être voté par les députés, l'amendement avait reçu le feu vert du gouvernement, puis un vote favorable à la chambre des conseillers en mars 2013. Toutefois, si "c'est un pas très important', il "n'est pas suffisant", a souligné Fatima Maghnaoui, responsable d'une ONG soutenant les victimes de violences : "Nous appelons à une révision complète du code pénal pour les femmes." Une opinion partagée par Amnesty International, qui appelle à une "stratégie globale pour protéger les femmes et les jeunes filles des violences." Fin 2012, la ministre de la Famille, Bassima Hakkaoui, avait rappelé que six millions de femmes étaient victimes de violences au Maroc, dont plus de la moitié dans le cadre conjugal.

--> Retrouvez plus de news Glamour !
 

LIRE LA SUITE
Mélanie Caous
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.