Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Manuel Valls refuse d’accorder le statut de réfugié politique à Edward Snowden

Edward Snowden

Manuel Valls, a déclaré, mardi 3 juin sur BFMTV-RMC, qu’il n’était "pas favorable" à ce que la France accueille Edward Snwoden, inculpé d’espionnage et de vol par les Etats-Unis.

Le premier ministre Manuel Valls a refusé ce matin d'extrader Edward Snowden. Une déclation survenue en réaction à la publication d'un manifeste de L’Express et d'une pétition lancée par le magazine sur Change.org. En effet, l'hebdomadaire demande au président de la République d’accorder le statut de réfugié politique à cet ancien consultant de la NSA, à l’origine des révélations sur le programme de surveillance du net, Prism."La France, pays des droits de l'homme et de la liberté de la presse, a une obligation particulière à l'égard d'Edward Snowden, car sa Constitution prévoit que “tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d'asile sur les territoires de la République"".

Edward Snowden, qui réside actuellement en Russie et dont le passeport arrive à expiration en juillet, a déclaré hier avoir transmis une demande formelle d’asile au Brésil.

A l'heure actuelle Pierre Bergé, Edgar Morin, Caroline Fourest ou encore Michel Rocard font partie de la cinquantaine de personnalités politiques, artistiques et intellectuelles à avoir signé l’appel de L’Express. En tout, déjà plus de 32 500 personnes ont signé la pétition. 

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Maïlys Derville
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.