Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Madonna révèle avoir été violée dans sa jeunesse

Madonna révèle avoir été violée dans sa jeunesse

La chanteuse américaine a révélé vendredi dans un article du Harper’s Bazaar qu’elle avait été violée lors de son arrivée à New York, alors qu’elle était âgée d’à peine 20 ans et qu’elle n’était pas encore célèbre.

L’arrivée de Madonna à New York en 1978 est loin d’avoir été idyllique. C’est vendredi, dans un article confessions au Harper’s Bazaar, que la chanteuse a révélé avoir subi plusieurs traumatismes lors de son arrivée à New York, alors qu’elle était âgée d’à peine 20 ans et qu’elle ne faisait pas encore partie du monde du show-business. "New York ne ressemblait pas tout à fait à ce que je m'étais imaginé, confie-t-elle au magazine de mode américain. Je n'y ai pas été accueillie à bras ouverts. La première année, on m'a braquée avec un pistolet. J'ai été violée sur le toit d'un immeuble, où on m'avait poussée avec un couteau dans le dos, et mon appartement a été cambriolé trois fois." De quoi refroidir les adeptes de l’american dream.

C’est la première fois que la reine de la pop se confie sur son passé. Elle avoue que ses débuts dans la chanson ont loin d’avoir été faciles : "Parfois je jouais à la victime et je pleurais dans la boîte à chaussures qui me servait de chambre dont la fenêtre donnait sur un mur, et je regardais les crottes de pigeons sur le rebord de ma fenêtre, écrit-t-elle dans l’article. Je me demandais si tout cela valait le coup, mais je finissais par me ressaisir et par regarder la carte postale de Frida Kahlo que j'avais collée sur mon mur, et sa moustache m'a consolé. Car c'était une artiste qui se fichait du regard des autres. Je l'admirais. Elle était audacieuse. Les gens lui en ont fait voir de toutes les couleurs et la vie aussi. Si elle y était arrivée, je pouvais y arriver aussi."

Et en effet, elle y est arrivé. Dans l’article, Madonna parle également de son caractère provocant, sa marque de fabrique : "Prendre des risques, pour moi, c'est la norme […] Si je ne peux pas oser dans mon travail ou dans la façon dont je vis ma vie, je ne vois pas l’intérêt d’être en vie [...] J'aime provoquer, c'est dans mon ADN. Mais neuf fois sur dix, je ne le fais pas sans raison" assure-t-elle. En réalité, toutes ces provocations cacheraient donc peut-être un passé trouble, et moins rose que l'on pourrait le croire. 

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Hélène Pagesy
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.