Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Lyon : un client UberPop agressé par des chauffeurs de taxis

Lyon : un client UberPop agressé par des chauffeurs de taxis

Le 20 juin dernier, Alexandre, un jeune homme de 26 ans, a été violemment frappé par des chauffeurs de taxis. La raison ? Ce dernier était client UberPop. Une agression qui ne fait que renforcer les tensions déjà présentes entre les taxis et les VTC.

Nouvel incident dans la guerre entre les VTC et les taxis. Mais cette fois, un client a été mis en cause. Le samedi 16 juin à Lyon, Alexandre a été agressé par plusieurs chauffeurs de taxis vers 2h30 du matin. Alors qu'un chauffeur de taxi prétextant une grève a refusé de le prendre, le jeune homme de 26 ans a décidé de commander un véhicule UberPop. ###Twitter### Il a été violenté par des hommes qui l'ont pris pour cible. Bilan de cet incident : le nez fracturé et 21 jours d’incapacité totale de travail (ITT). La photo de la victime a fait le tour des réseaux sociaux (attention, âmes sensibles s'abstenir !). Ce mardi 23 juin, son père s’est confié au micro d’Europe 1 et partage sa douleur et son incompréhension : "Je ne reconnais pas mon fils. Il a trois fractures, à la mâchoire, le nez cassé, plus de sinus et la pommette défoncée". Lors de cet entretien, il a également dénoncé ces faits, d’une violence inouïe : "C’est vraiment de la violence gratuite et volontaire. Ce n’est pas possible. Si c’est arrivé à Alexandre, cela va arriver à d’autres". Des tensions qui interviennent une semaine après que le préfet du Rhône ait décidé d’interdire les activités d’UberPop, une décision suite à laquelle les chauffeurs de VTC ont monté un collectif local pour se défendre. En effet, la guerre entre les taxis et les VTC a commencé il y a près d’un an et les deux partis ne semblent toujours pas être en mesure de trouver un terrain d’entente. Concernant Alexandre, il a subi un lourd traitement antidouleur, son père a affirmé qu’il "était mal moralement et qu’il souffrait le martyre".

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Léa Cardinal
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.