Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Londres : meurtre d'un soldat à l'arme blanche

Londres : meurtre d

Un soldat britannique a été tué hier dans l'un des quartiers du sud-est de Londres. Les deux meurtriers l'ont attaqué à l'arme blanche, avant de revendiquer leur acte au nom d'Allah.

C'est un acte de barbarie qui a eu lieu hier dans l'un des quartiers du sud-est de Londres. En plein après-midi, deux hommes ont attaqué un soldat britannique à l'arme blanche, près de la caserne de la Royal artillery  de Woolwich. Revendiquant leur meurtre "au nom d'Allah" et de la Loi du Talion, les deux individus auraient encouragé les passants à filmer la scène, alors qu'ils s'acharnaient sur le corps du soldat au couteau et au hachoir, cherchant à le décapiter.

Sur la vidéo, que l'on peut déjà voir sur internet, l'un des meurtriers s'exprime, les mains ensanglantées et les armes encore en main : "Nous devons les combattre comme ils nous combattent. Œil pour œil, dent pour dent. Nous jurons par Allah le tout puissant que nous n'arrêterons jamais de vous combattre", avant d'ajouter : "Je suis désolé que des femmes aient été témoins de ce qui s'est passé aujourd'hui mais, dans notre pays, nos femmes voient le même genre de chose".

Les deux hommes n'auraient apparemment pas cherché à fuir les lieux, se montrant, au contraire, très menaçants envers la police présente sur place. Les forces de l'ordre ont alors fait usage de leurs armes à feu, blessant les meurtriers, avant de les emmener à l'hôpital. Un témoin a déclaré à la radio LBC : "Ces deux gars étaient fous. Ils étaient comme des animaux. Ils l'ont traîné sur le pavé et laissé son corps au milieu de la route. (...) Après l'attaque, ils sont restés auprès du corps, brandissant des couteaux et une arme à feu, demandant même aux témoins de prendre des photos d'eux, comme s'ils voulaient passer à la télévision. (...) Ils avaient davantage l'air préoccupés par le fait d'avoir leur photo. (...) Ils n'avaient pas l'intention de s'enfuir. A mon avis, ils attendaient que la police les abatte".

Aussitôt mis au courant, le Premier Ministre David Cameron, alors en visite à Paris, a déclaré lors d'un point presse : "C'est un acte barbare qui s'est produit aujourd'hui, une attaque épouvantable (...) manifestement de nature terroriste". Peu après, Cameron a convoqué une réunion du comité d'urgence-sécurité "Cobra", où devaient être présents la ministre de l'Intérieur, Theresa May, le ministre de la Défense et des responsables des services de sécurité. Le maire de Londres, Boris Johnson, s'est également exprimé via son compte Twitter : "L'attaque de cet après-midi à Woolwich est un écœurant et impardonnable acte de violence. Mes pensées sont avec la victime et sa famille".

En attendant de savoir quelles mesures seront prise par le comité Cobra, la sécurité autour de la Royal artillery de Woolwich et des casernes londoniennes a été renforcée.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Amélie Frantelle
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.