Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

L’Italie étudie un projet de "congé menstruel"

L’Italie étudie un projet de "congé menstruel"

Le Parlement italien étudie, en ce moment, un projet de loi qui permettrait aux femmes de prendre trois jours de congés par mois durant leurs règles si elles s'avèrent douloureuses. Une initiative qui divise le pays.

L'édition italienne de Marie Claire l'assure : ce projet de loi sur le congé menstruel est "un porte-étendard du progrès et de la durabilité sociale." Ce texte initié par quatre législateurs, toutes femmes, permettrait à la gent féminine de prendre jusqu’à trois jours de congés payés par mois en cas de règles douloureuses. Du jamais vu en Europe.


Mais, il y a un "mais" : s’il est salué par beaucoup de médias locaux, d’autres y voient un handicap supplémentaire pour les femmes dans un pays où elles peinent déjà à trouver leur place au sein de la vie active. L’Italie enregistre en effet un des taux les plus bas d’Europe de participation des femmes à la vie active. Seulement 61% des Italiennes travaillent contre 72% en moyenne en Europe. Cerise sur le gâteau : un rapport du bureau national des statistiques d’Italie (ISTAT) estime que 25% des femmes enceintes sont licenciées, parfois illégalement, pendant ou après leur grossesse.
Le magazine italien Donna Moderna pointe ainsi le problème du doigt : "si les femmes recevaient des jours supplémentaires de congés payés, les employeurs pourraient être encore davantage enclin à embaucher des hommes." Cette loi pourrait, par ailleurs, renforcer le clivage homme/femme très présent dans le monde du travail.
Alors, bonne ou mauvaise idée ? Ce sera au Parlement italien de trancher et de rendre son verdict dans les prochains mois.

LIRE LA SUITE
Maylis Casse
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.