Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Lindsay Lohan : "Je suis ma pire ennemie et je l'ai toujours su"

Lindsay Lohan avoue être addict dans une interview avec Oprah Winfrey

Après trois mois de rehab, Lindsay Lohan a accordé une interview exclusive à Oprah Winfrey, diffusée hier soir aux Etats-Unis. Au cours de l'entretien, elle a notamment admis son addiction à l'alcool et à la drogue.

Lindsay Lohan l’avait annoncé avant de partir en cure de désintox : à son retour, elle accorderait une interview vérité à la papesse de la télé US, Oprah Winfrey. L’entretien, tourné seulement quatre jours après que l’ancienne star Disney soit sortie de rehab, a été diffusé hier soir aux Etats-Unis, sur la chaîne OWN Network.

Détendue et en forme à l’écran, l'actrice a abordé avec Oprah son retour à la vie réelle : "Ça fait vraiment du bien. C’est étrange d’être confinée pendant 3 mois complets et de devoir se ré-acclimater à la vraie vie".

Mais c’est un quart d’heure après le début de l’interview que Lindsay Lohan a surpris tout le monde. Alors qu’elle niait généralement tout problème d’addiction à l’alcool ou aux drogues, elle a en effet reconnu ses faiblesses et sa toxicomanie : "Oui, je suis une addict. […] Autrefois, c’était une échappatoire pour d’autres choses. J’ai essayé la cocaïne avec l’alcool, mais pas plus de 10 ou 15 fois. Et non, je ne me suis jamais sentie bien le lendemain. […] Ça me poussait à boire davantage. Je pense que c’est pour ça que je l’ai fait. Ça se passait en soirée. Les gens en avaient, j’en prenais. Mais je ne me suis jamais rien injecté". Et d’ajouter : "J’ai vécu tellement de vies en une seule, ça ne m’intéresse plus désormais. […] Je suis ma pire ennemie et je l’ai toujours su".

Et lorsqu’Oprah Winfrey aborde la descente aux enfers de l’actrice, ponctuée d’arrestations et de séjours en prison ou en rehab, Lindsay Lohan évoque, les larmes aux yeux, un appel à l’aide : "En ayant tout ce chaos environnant, avec lequel j’étais à l’aise, quelque part au fond de moi je savais que je voulais aller en prison. Je pense que mes actions reflétaient ce que j’avais inconsciemment en tête… Juste pour avoir la paix".

Guérie de ses démons, Lindsay a également confié être sevrée de l’Adderall (un médicament contre les troubles de l’attention qu’elle consommait fréquemment) et ne prendre aujourd’hui que des vitamines. "Maintenant, ce que je veux le plus, c’est faire les choses qui me rendaient vraiment heureuse à l’époque, à savoir travailler dur, rester concentrée et faire mes preuves dans la voie que je suivais avant et que j’ai perdue. […] Je dois regagner la confiance des gens de mon métier qui ont des doutes. Je déteste cette étiquette "d’enfant-star à problèmes". Ce n’est pas ce à quoi j’aspire", a-t-elle conclu.

Rappelons toutefois que Lindsay Lohan avait accepté de faire cette interview exclusive contre un contrat de 2 millions de dollars et qu'elle figurera prochainement dans un docu-réalité sur la façon dont elle reprend sa vie en main.

--> Retrouvez plus de news Glamour !


 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.