• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les smoothies pas si "healthy" selon les scientifiques

Les smoothies pas si healthy selon les scientifiques 09092013

Boire un smoothie serait aussi néfaste pour la santé que boire un verre de Coca-Cola, selon deux scientifiques de l’université de Caroline de Nord…

Les smoothies ne seraient pas bons pour la santé. C’est du moins ce qu’avancent Barry Popkin et George Brayeux, deux professeurs de l’université de Caroline du Nord aux Etats-Unis, dans une interview publiée par le quotidien britannique The Guardian. ###Twitter###Selon ces experts, ces jus de fruits comprendraient autant de sucre qu’un verre de Coca-Cola. Le danger proviendrait du fructose, le sucre qui se trouve naturellement dans les fruits. Un jus élaboré à partir de plusieurs fruits contiendrait une trop haute teneur en sucre qui serait néfaste pour la santé et pourrait provoquer un risque de diabète et d’obésité, au même titre que la trop grande consommation de sodas.

Durant l'entretien, le chercheur Barry Popkin met en garde les consommateurs et dénoncent la stratégie marketing de marques comme Coca-Cola (qui distribuent les smoothies Innoncent) et PespiCo (qui vend les smoothies et jus Tropicana) qui présentent, à tort, ces boissons comme nutritionnellement bénéfiques pour la santé. Manger un fruit serait bien meilleur que boire un smoothie.

Mais quoi boire sans mettre sa santé en danger? De l'eau bien sûr. Le scientifique conseille aussi de consommer des jus de légumes plutôt que des jus de fruits. Un nouveau filon à développer par les grands distributeurs américains pour gagner de l'argent ?

LIRE LA SUITE
Sophie Bouchet

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.