• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les selfies sont nocifs pour le corps… et c'est scientifiquement prouvé

Depuis quelques années déjà, le selfie est devenu l’obsession de tous les utilisateurs d’Instagram. Mauvaise nouvelle : multiplier ces autoportraits pourrait provoquer le "selfie elbow"... et c’est scientifiquement prouvé. Décryptage.

Avis aux accros du selfie… Non seulement ils influent sur le bonheur de votre couple, provoquent un vieillissement de la peau, mais ils peuvent aussi nuire à votre santé. Et la science le prouve. Multiplier ces autoportraits pourrait vous faire souffrir du "selfie elbow", en d’autres termes une tendinite du coude. Handicapante, cette douleur proviendrait d’une mauvaise position de notre bras pour parvenir au meilleur angle possible.

Hoda Kotb, célèbre journaliste américaine qui pratique le selfie avec célébrités de façon intensive, fait désormais partie des victimes de la technologie moderne. Elle raconte sa mésaventure à Elle.com le 30 juin 2016 : "Je suis allée voir un médecin orthopédiste car j’avais des douleurs dans le coude et il m'a demandé : Jouez-vous au tennis ou au ping-pong ? Je lui ai répondu que non, et je lui ai dit que je prenais des selfies. J’ai été renvoyée chez moi avec un diagnostic de "selfie elbow". Quand vous capturez un autoportrait seul ou entre amis, votre bras est levé, plié d'une façon étrange et clic, clic, clic… Pensez au nombre de photos que vous prenez : 20, 30 ou 40. Le selfie elbow, tout le monde en souffre".

Alors un conseil : soyez raisonnable ou utilisez un selfie-stick.

LIRE LA SUITE
Sarah Jobert
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.