Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les réseaux sociaux : nouvel accès aux drogues 2.0

Crédit : Instagram @mari_zabakhidze

Les dealers de drogues ont pris d’assaut "Instagram" et "Tinder". Ces applications sont devenues les nouvelles plateformes de vente de substances illicites. Une pratique qui inquiète beaucoup le Gouvernement britannique.

Un hashtag, un switch, un match et voilà 10g de weed. Tinder et Instagram sont dans le viseur des autorités britanniques. La raison ? Ces deux applications mettent en relation les consommateurs et dealers de drogues, révèle un article du Guardian. La technique 2.0 pour ceux qui voudraient se créer un réseau.

Sur Tinder, application de rencontre, le principe est simple. Au lieu de switcher pour trouver notre futur « date » d’un soir ou de toute une vie, on switch jusqu’à tomber sur une belle tête … de cannabis. Les images explicitent de substances illicites sont le portail d’accueil des dealers. Switch droit et ça y est, le contact est créée. Quant à Instagram on recense presque 360 000 publications derrière le #cocaine, plus de 10 millions de publications pour le #weed ou encore 125 000 derrière #ecstasy. Si tous les comptes usant de ces hashtags ne sont pas forcément ceux de dealers, il ne fait aucun doute quant à ceux flanqués d’un #WeedForSale dans leur description. Les paiements se font en face-to-face par cash ou par le biais du DarkNet avec des bitcoins.

Les autorités britanniques prennent ce problème très au sérieux. “Le monde digital a transformé la disponibilité des drogues et nous devons nous adapter à ces challenges”, confie un porte-parole du Conseil national de la police au Guardian. Pour Karen Bradley, ministre britannique chargée de la Prévention des pratiques abusives et de l’exploitation, le gouvernement travaille “avec les fournisseurs d’accès Internet afin d’assurer qu’ils respectent la loi. Le cas échéant, cela peut conduire à la fermeture de sites Web basés au Royaume-Uni s’ils y commettent des infractions”.

Sinon, pour les amoureux de la fumette en recherche de conquêtes,  il y a High There, une application légale et autorisée, qui permet de se rencontrer autour de cette passion commune. Loquer sur le canapé c’est bien. A deux c’est mieux. 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.