• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les pires slogans de la manif' "Jour de colère"

Les pires slogans de la manif

Les groupuscules extrémistes en tout genre se sont associés pour manifester, hier dimanche 26 janvier, dans les rues de Paris. Voici des miscellanées des pires images et des pires slogans du "Jour de colère", qui ressemblait plutôt à un jour de haine.

Qu'ont-ils en commun, tous les manifestants, 17 000 selon la police, 160000 selon les organisateurs - soit quelques 100000 de plus, qui sont allés défiler dans les rues de Paris, de Bastille à la place Vauban ? Au-delà d'un "ras-le-bol" et d'un appel à la "résignation" ou à la démission de François Hollande au nom de la démocratie (faisant fi du fait que le président a été élu par la majorité...), il semblerait que ce soit la haine du prochain qui les rassemblent, bien que sur son site, Jour de colère invoque "le matraquage fiscal, la misère paysanne, le chômage, l’insécurité, la faillite de l’éducation nationale, la destruction de la famille, le mépris de l’identité française, les atteintes à la liberté et le déni de démocratie"…  Bref, tous les maux du monde, ou presque.

Comme le met en valeur le remarquable inventaire fait par Libération, il y a une soixantaine de groupuscule plus ou moins extrémistes, de ceux qui "défendent" la famille et sont farouchement opposés au mariage homosexuel et à Christiane Taubira (Enfants des terreaux, Collectif Mariage Famille), à ceux qui veulent défendre les enfants contre la théorie du genre qui "sévit" désormais au sein des écoles, en passant par Civitas (évidemment), aux énervés de la fiscalité, les bonnets Rouges de Lyon ou de Nantes ; enfin, les groupuscules d'extrême droite qui chérissent une certaine notion de l'identité française (ainsi, Bernard Antony, ancien chef de fil de la tendance "nationale-catholique" au sein du FN, député et fondateur de l’Agrif, a manifesté pour combattre le "racisme anti-blanc et antichrétien") étaient aux côtés des amateurs de Dieudonné, appelés à être présents par l'humoriste lui-même.

Mais que retenir de cette manifestation ? Déjà, son antisémitisme et son incitation à la haine de façon plus globale, hélas, des médias (surnommés "merdias") aux homosexuels en passant par les étrangers. Voici par exemple la vidéo, filmée par un voisin, du fameux cortège où l'on peut entendre scandé en chœur :" Juif, la France n'est pas à toi !" :

Ou encore ce tweet de l'un des manifestants qui a le mérite d'être clair :

Ou encore les journalistes de LCI largement insultés aussi :

Le magazine Brain a, de son côté, réunis les pires slogans de la manifestation. En voici quelques uns :

"Faurrisson a raison, la Shoah c'est bidon"

"Bleu Blanc Rouge, la France aux Français"
"On s'est battus contre les pédés, on se battra contre l'IVG"
"Hollande ça suffit, Travail, Famille Patrie"

Bref, ceux qui sont restés dimanche chez eux dans leur canapé ont eu bien raison. Au final, la manifestation s'est soldée par des violences entre les CRS et certains militants et a abouti à 250 gardes à vue.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.