Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Les internautes prêts à échanger leurs données personnelles contre un salaire

La vie privée des internautes contre des avantages financiers

Selon un sondage effectué par Havas Media Group publié jeudi 25 septembre, 46 % des Français de 25 à 34 ans seraient prêts à être pistés au quotidien par les marques et à confier leur vie privée sur internet en contrepartie de 500 euros par an.

Jeudi 25 septembre, Havas Media Group a publié un sondage dans lequel 93 % des internautes français âgés de 15 à 64 ans disent être au courant que les informations dévoilées sur leurs profils, leurs goûts ou encore leurs habitudes sont sauvegardés par le web. Cependant, parmi ces internautes, 84 % ont déclaré être inquiets quant à l’usage qui peut en être fait et essayent de passer inaperçu sur la Toile (utilisation de pseudos, création de multiples adresses mail, navigation réduite aux sites Internet les plus connus).

Suite à cette différence de comportement entre les internautes français, l’étude les a divisé en cinq catégories. La plus importante est celle qui définit les "plus de 35 ans", (qui sont surreprésentés) appelée "data paranos". Selon le PDG d’Havas Media France Raphaël de Andreis : "Ce sont les plus rétifs, qui ne vivent pas bien la captation de leurs données. Les marques et les médias doivent les rassurer sur l’usage qui peut être fait de leurs données". A l’opposé de ces internautes, il y a les "data natives", âgés de 15 à 24 ans, nés avec internet  et qui sont, par conséquent, les moins inquiets. Viennent ensuite les "data fatalistes" qui représentent les internautes ayant accepté que leurs informations privées soit divulguées et considèrent qu'ils ne peuvent rien y faire. Les marques se concentrent sur cette catégorie afin de les rassurer et de les fidéliser. Même si certains sont plus inquiets de la situation que d'autres, 46 % seraient prêts à révéler davantage d’informations en échange de bons de réduction et d’avantages en nature (numéros gratuits d’un journal et suppression de la publicité). L’autre moitié des internautes, majoritairement des 25-34 ans, échangeraient leurs données privées sur le web contre une rémunération équivalente à 500 euros par an.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr

LIRE LA SUITE
Anaëlle Jalef
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.