• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les Français plus exposés aux pesticides que la moyenne

Les Français plus exposés aux pesticides que la moyenne

Une étude de l'Institut de veille sanitaire vient de révéler que les français ont un taux des pesticides dans le corps plus élevé que la moyenne.

Lundi 29 avril, l'Institut de veille sanitaire a choisi de publier son étude sur les pesticides dans les journaux Le Monde et Le Figaro et ses résultats sont plus qu'inquiétants. En effet, l'enquête menée entre 2006 et 2007, sur 3100 Français âgées de 18 à 74 ans, révèle que leur taux d'exposition aux pesticides organochlorés, organophosphorés et pyréthrinoïdes, est plus élevé que la moyenne, devant les Américains, les Canadiens, les Anglais ou encore les Allemands. "Une attention particulière doit être portée aux pesticides organophosphorés et pyréthrinoïdes pour lesquels les niveaux français semblent être parmi les plus élevés en référence à des pays comparables", estime l'Institut.

La présence de ces pesticides, souvent utilisés dans l'agriculture française, a aussi d'autres origines, explique Nadine Féry, responsable de l'étude : "La contamination ne se fait pas uniquement via l'alimentation mais elle s'explique aussi par l'usage domestique des ces produits", notamment dans le jardinage ou comme traitement antipuces pour nos animaux domestiques. En effet, "les Français ont le plus fort taux d'animaux de compagnie du monde, et beaucoup de gens dorment avec leur chien ou leur chat sur leur lit, même si celui-ci porte un collier antipuces", ajoute-t-elle. A noter que la proximité de vignes favorise également l'exposition aux organophosphorés.

Quant aux effets sur le long terme que ces pesticides peuvent avoir sur notre corps, l'étude a mis en évidence que "l'exposition chronique aux organophosphorés et aux pyréthinoïdes peut attaquer le système nerveux, provoquant les troubles de la sensibilité, des fourmillements, des vertiges, jusqu'à des convulsions dans les cas les plus graves".

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Amélie Frantelle
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.