• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les Français et les Italiens, champions d'Europe de l'infidélité

Les Français et les Italiens, champions d

Selon une étude Ifop pour le site de rencontre extraconjugal Gleeden, la France et l'Italie sont définitivement les pays les plus infidèles d'Europe. Aïe, amore mio…

Une étude réalisée par l'Ifop du 7 au 9 janvier 2014 via Internet, sur un échantillon de 4 879 personnes, âgées de plus de 18 ans, représentatif de la population française, allemande, britannique, belge, espagnole et italienne pour le site des relations extraconjugales Gleeden.com, permet de constater que la France, quasiment à égalité avec l'Italie, est décidément première en infidélités. Avec plus d'un homme sur deux (55%) et près d'une femme sur trois (32%) admettant avoir été infidèles, l’Hexagone est de peu dépassé par l’Italie (55% des hommes et 34% des femmes) et juste un peu au-dessus de l’Allemagne (46% des hommes et 43% des femmes).

En France, sans grande surprise, c'est Paris, la ville de l'amour, qui décroche la médaille d'or des tromperies : avec 150.000 Parisiens ou Parisiennes inscrits sur le site Gleeden.com, la capitale arrive loin devant les autres villes françaises. "Grâce à ces données, oui, on peut dire que Paris est la capitale européenne de l’infidélité", analyse Nadine Cattan, directrice de recherche au CNRS et auteur de l’Atlas des sexualités en Europe, interrogée par le journal 20minutes.

Paris serait donc la ville idéale de l'adultère, et pas seulement pour ses habitants ; ainsi, de nombreux touristes européens profitent de leur passage par la capitale française pour consumer leurs amours interdits : "Lors d’un déplacement professionnel, on passe plus facilement à l’acte. Et Paris a ce côté glamour qui peut faciliter les choses", ajoute encore Nadine Cattan. Mais "l'effet métropole" sur nos relations amoureuses n'est pas effectif qu'à Paris, puisque les grandes villes d'Europe, de Barcelone à Londres en passant par Milan ou encore Bruxelles sont elles aussi les endroits idéaux pour les amants. "Faute d’études suffisamment nombreuses sur le sujet", il est difficile d'en expliquer les causes réelles, mais Cattan admet que "l’anonymat peut jouer". Quoiqu'il en soit, comme l'indique François Kraus, directeur d'études à l'Ifop, cette étude "tend à confirmer, après tout le bruit qu'il y a eu autour de l'affaire Gayet, et tous les articles de la presse notamment internationale sur le caractère volage des Français, les clichés sur le mâle latin particulièrement infidèle". Avant d'ajouter : "Hollande et Berlusconi, connus maintenant sur ce plan-là au niveau international, représentent finalement plutôt bien leurs nations respectives."
Le pire, c'est qu'un Français sur trois (35%), même fidèle, déclare qu'il pourrait être infidèle à l'avenir s'il était sûr que personne ne soit un jour au courant, contre 31% des Allemands et des Espagnols, 30% des Belges, 28% des Italiens et 25% des Britanniques. On est mal barré !

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
B.K.

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.