Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les femmes sont encouragées à envoyer leurs tampons usagés au gouvernement Texan

Des tampons usagés pour protester contre la loi anti-avortement

En réponse à une nouvelle loi texane qui impose un rite funéraire pour les fœtus issus d'une IVG, les femmes sont appelés à protester en envoyant leurs protections hygiéniques usagées au gouverneur Greg Abbott.

Retour à l'envoyeur, ou plutôt, au Gouverneur. Le 19 décembre prochain, une nouvelle loi anti-avortement abbérante va entrer en vigueur au Texas. Défendue par le gouverneur Greg Abbott, cette loi vise à obliger l'enterrement d'un foetus après une IVG. Les cliniques, hôpitaux et autres centres médicalisés n’auront plus le droit de traiter les restes foetaux comme des déchets biologiques. Ils devront en effet financer la crémation ou l’enterrement de ces derniers, ce qui augmenterait considérablement le coût d'un avortement et même celui d'un curetage suite à une fausse-couche. Une mesure abusive pour toutes celles qui désirent avorter ou sont victimes d'une fausse-couche.

Pour protester contre cette loi et se faire entendre, les femmes ont trouvé une alternative géniale : envoyer des protections hygièniques usagées à ce gouvernement oppresseur. Pour ce faire, une personne anonyme a écrit un message, qui a rapidement été relayé par une certaine Ele Chupik :

"Hey les texanes, je suis sûre que vous en avez entendu parler : à partir du 19 décembre, tous les foetus issus d’un avortement ou d’une fausse-couche devront être incinérés ou enterrés au Texas. Alors, si vous n’êtes pas sûres du statut “fécondé” de vos tampons usagés, de vos serviettes hygiéniques usagées ou de vos sous-vêtements souillés, placez-les dans une enveloppe à bulle et envoyez-les au gouverneur Greg Abbott pour qu’il les fasse tester. C’est votre devoir civique".

Le message est très vite devenu viral et même des hommes s'avouent désolés de ne pas pouvoir participer à ce mouvement majeur, faute de protections hygiéniques...

 

LIRE LA SUITE
Chloé Maurin
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.