• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les 5 blagues de François Hollande dans "Le Supplément"

françois hollande le supplement invite politique blagues

Ce dimanche 19 avril, François Hollande était l’invité exceptionnel du "Supplément" sur Canal +. Le Président de la République a fait le bilan mais a aussi utilisé quelques traits d'humour, une attitude qui a fait réagir les politiques sur la Toile.

Invité sur le plateau du Supplément sur Canal +, François Hollande a dû répondre durant deux heures aux questions de Maïtena Biraben. L’occasion pour lui de faire le bilan de ses trois ans à la tête du pays, mais aussi d’aborder plusieurs problématiques comme le chômage, le projet de loi sur le renseignement ou encore la montée du Front National. Si le Président de la République ne s’est pas démonté et a joué son rôle jusqu’au bout, il a aussi prouvé qu’il avait le sens de la répartie. La preuve par 5 blagues :

1) Lorsqu’il reçoit Daniel Cohn-Bendit à l’Elysée, l’élu écologiste explique au Président qu’il parle souvent de lui dans son émission quotidienne sur Europe 1, où "il le conseille" sur son activité selon ses termes. François Hollande s’en amuse :
F.H : "J’écoute Europe et après je sais ce que j’ai à faire."
D.C-B au journaliste : "Oui mais il le fait pas tout le temps, c’est ça le problème !"
F.H rétorque : "Mais c’est pour que tu puisses continuer le lendemain à faire une chronique."

2) Dans un sujet réalisé par un journaliste du Supplément, François Hollande reçoit un grand patron américain, également passionné par les animaux, afin de le convaincre d’investir en France. Le Président de la République n'hésite pas à utiliser sa chienne comme argument.
"Je vais aller chercher la chienne parce que si ça peut créer des emplois..." s’amuse-t-il.

3) Lors d'un court séjour en Suisse avec plusieurs ministres, dont Ségolène Royal, François Hollande se montre encore une fois détendu et plutôt sympathique. Le journaliste interroge Ségolène Royal sur la conférence environnementale de la COP 21 en lui précisant que "le Président tient particulièrement à elle pour l’affaire de la COP 21", phrase à laquelle le Président ajoute "pas seulement pour la COP 21 !" en adressant un sourire complice à son ex-femme.

4) Lorsqu’il est interrogé sur les relations diplomatiques entre la France et la Russie et notamment sa relation avec Vladimir Poutine, le Président de la République revient sur sa nuit de négociations avec Angela Merkel et Vladimir Poutine. Toujours sur la note de l’humour, il déclare : "On a passé une nuit de négociations. C’est long, une nuit, avec Vladimir Poutine".

5) Lors de la chronique de Marc Beaugé, qui décrypte les habitudes vestimentaires de chaque invité, François Hollande a lui aussi eu le droit à son analyse stylistique. Le Président de la République assume le fait de ne pas s’habiller trop luxueusement et fait honneur à la confection française. Ce dernier affirme choisir lui-même ses tenues en plaisantant : "Moi président, je choisis mes costumes".

Une aisance face à laquelle plusieurs politiques n'ont pas tardé à réagir dans les médias. Invité ce lundi 20 avril dans la matinale de France Inter, le député UMP Luc Chatel a déclaré : "On s'en fiche que le Président soit sympathique, on veut qu'il soit efficace". Tandis que pour Laurent Wauquiez, le Président a tout misé "sur l'apparence, sur la communication". Pour le vice-président du Front National, Florian Philippot : "François Hollande parle comme un Powerpoint de Goldman Sachs et s'étonne ensuite que les classes populaires et moyennes le fuient !". Une attitude et une auto-dérision qui n'ont visiblement pas plu à tout le monde.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Léa Cardinal
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.