Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Lena Dunham et les actrices de la série "Girls" se mobilisent contre le viol

Aux Etats-Unis, Brock Allen Turner, étudiant de la prestigieuse université de Stanford, âgé de 20 ans, a été condamné à six mois avec sursis dans une prison du comté pour avoir violé une jeune femme. Une peine ridicule, qui a été sujette à de nombreuses critiques. Lena Dunhnam, créatrice de la série "Girls", s'est insurgée contre ces faits et a poussé un coup de gueule dans une vidéo publiée le 8 juin 2016.

6 mois de prison pour viol. Révoltant. Et pourtant, c'est bien à cette peine qu'a été condamné Brock Allen Turner, étudiant de Stanford, après avoir commis cet acte sur une jeune femme, ivre. Après cette annonce, le juge Aaron Persky n'a pas tardé à recevoir les foudres d'un bon nombre d'américains révoltés, jugeant la peine trop complaisante. Une pétition a été créée pour remédier à "cette parodie de justice" et a déjà atteint presque 850 000 signatures. Dans une vidéo postée sur son compte TwitterLena Dunham a elle aussi voulu prendre partie dans cette affaire : elle a poussé un coup de gueule accompagnée de ses "girls" et a encouragé les victimes d'agressions sexuelles à en parler autour d'elles pour briser la culture du viol

Dans cette vidéo, la créatrice de la série Girls apparait aux côtés d'Allison Williams, Jemina Kirke et Zosia Mamet, les trois héroïnes de la série. "Toutes les trois, nous sommes les héroïnes de Girls, mais ce n'est pas pour ça que nous sommes toujours d'accord. Cependant, il y a une question sur laquelle on s'accorde toute.", dévoile Kirke. Cette question ? Soutenir et écouter les victimes de viols et d'agressions sexuelles, plutôt que de les blâmer. "Et si nous choisissions de nous tourner vers ceux qui sont dans le besoin, plutôt que de fuir ?", enchaine Zosia Mamet avant d'expliquer que cette vidéo vise à "représenter la solidarité qu'il existe autour de ce sujet et que les victimes devraient être en mesure de la trouver.". Le clip se termine par un appel aux proches des victimes d'agressions sexuelles : "il faut apporter du soutien, de l'écoute et agir. Non pas parce qu'elle est la fille de quelqu'un, ni parce que c'est la soeur ou la petite-amie de quelqu'un, mais parce que "elle est quelqu'un".".

Une vidéo forte, qui survient juste après la publication d'une lettre de la victime du viol de Stanford à son agresseur, Brock Turner. "Tu m'as volé ma valeur, ma vie privée, mon énergie, mon temps, ma sécurité, mon intimité, ma confiance, ma propre voix, jusqu'à aujourd'hui.", s'est livrée la jeune femme de 23 ans dans le document relayé par Buzzfeed News. Une déclaration poignante et intime, qui on l'espère, aura un impact sur l'évolution des mentalités.  

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.