Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"L'Empereur d'Atlantis" : l'opéra miraculé des camps nazis bientôt joué en France

atlantis

Composé par le détenu Viktor Ullman dans le camp de concentration de Terezin en 1943, l'opéra "L’Empereur d’Atlantis" que l’on croyait perdu est un miraculé. Retrouvé en 1972, il sera présenté à partir du 10 avril à Reims. Une renaissance...

Il revient de très loin et a failli être jeté aux oubliettes. Cet opéra intitulé Der Kaiser von Atlantis ou en français L'Empereur d'Atlantis a été miraculeusement rescapé des camps nazis. L'œuvre, qui a été composé en 1943 par le chef d’orchestre Viktor Ullmann, élève de Schönberg et emprisonné dans le camp de Terezin - situé à une soixantaine de kilomètres de Prague - était souvent répétée par les prisonniers mais n'a jamais donné lieu à des représentations.

La raison ? Alors que certains contemporains ont longtemps évoqué une possible confisquation des partitions de l'opéra, d'autres ont simplement cru à la disparition de Viktor Ullman suite à sa déportation le 16 octobre 1944 au camp d’extermination d’Auschwitz où l’on a perdu sa trace.

On se demande tous comment Ullman a pu écrire cet opéra étant donné que les conditions de vie dans le camp ne permettaient aucune forme de loisirs. En réalité, si Viktor Ullman a pu le composer, c'est surtout parce le camp de Terezin, vitrine du régime et maquillé par de faux décors, encourageait l'art et la musique lors des visites de propagande. D'autant que Viktor Ullman a eu l'ingéniosité d’emballer les partitions pour les confier à son ami Emil Utitz. Ainsi, mis en sécurité et oublié, l’opéra a été retrouvé en 1972 au domicile du fils du musicologue Hans Günther Adler, un de ses compagnons de camp à Terezin.

En 2009, c'est un coup de théâtre pour L'Empereur d'Atlantis lorsqu'une jeune comédienne et metteur en scène, Louise Moaty, découvre l’œuvre pour la première fois et décide immédiatement de la représenter : "J'ai eu un coup de foudre total, j'ai aussitôt voulu la monter." Elle part alors sur les traces des anciens déportés de Terezin qui ne comptait plus que 19.000 survivants à la fin de la guerre, sur les plus de 144. 000 Juifs qui y furent envoyés à partir de 1941. "Ce qui m'intéressait, c'est la force de l'Art comme moyen de survie : c'était le moyen pour ces déportés de se sentir humains et de résister. Parfois ils se transmettaient un poème à l'oreille comme le plus précieux des trésors", ajoute-t-elle.

Voici des extraits de L'Empereur d'Atlantis :

L’Empereur d’Atlantis est une œuvre contre le totalitarisme. Elle nous entraîne dans un monde dévasté, dirigé par l’empereur tyrannique Overall, qui invente une guerre totale de tous contre tous. La Mort, refusant de se laisser diriger, décide alors de cesser de faire mourir les hommes et d’emporter l’empereur avec elle.  Cet opéra en un acte unique, chanté en allemand et sous-titré en français, est soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Il sera présenté le 10 avril à l'opéra de Reims avant une tournée en France et à Paris. Une belle renaissance L'Empereur d’Atlantis.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Victoria Laurent
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.