• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le taux de femmes travaillant à la Maison Blanche n’a jamais été aussi bas

Le taux d’employées à la Maison Blanche n’a jamais été aussi bas

D’après le média américain USA Today, l’administration de Donald Trump enregistre le taux le plus bas de femmes travaillant à la Maison Blanche depuis 1996.

Il est entré en fonction il y a tout juste un mois et pourtant, Donald Trump a déjà établi un nouveau record. En effet, selon une enquête du média américain USA Today, la gent féminine ne représenterait que 23% des équipes du président américain.

Pour avoir un ordre d’idée, USA Today relate que sous l’ère de Bill Clinton, les femmes représentaient 52% de l’administration, 28% avec George W. Bush, et 44% lorsque Barack Obama était en fonction. Des données contestées par la Maison Blanche, qui avance pour sa part 31% de femmes. Comment le bureau ovale justifie-t-il cet écart ? En dénonçant la non-prise en compte de certains postes. Les portes paroles de Donald Trump rappellent, par ailleurs, que l’égalité des sexes est respectée. Un argument qui n’a pas encore pu être vérifié par USA Today.


"Le président Trump a fait des responsabilités des femmes dans leur travail sa priorité pour les décennies à venir", a expliqué la Maison Blanche. "Il a toujours été à l’avant-garde quand il s’agit de donner aux femmes des positions haut placées, d’abord durant sa campagne, et maintenant dans son administration." Des propos qui paraissent hypocrites quand on connait les nombreux dérapages misogynes du 45ème président des Etats-Unis.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.