Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le syndrome du cœur brisé est une maladie bien réelle

Blair Waldorf (jouée par Leighton Meester) dans "Gossip Girl" a souvent eu le cœur brisé

Une nouvelle étude publiée dans le "Journal of the American Society of Echocardiography”, montre que le Takotsubo, aussi connu sous le nom de syndrome du cœur brisé, aurait les mêmes effets sur les personnes atteintes qu’un trouble cardiaque pathologique.

Avoir le cœur brisé pourrait s'avérer plus dangereux que vous ne le pensiez. Et pour cause : le syndrome du cœur brisé, une maladie cardiaque qui très souvent surgit après la perte d’un être cher, empêche le cœur de fonctionner normalement par la suite. Ce phénomène touche 1 à 2 % des personnes admises à l’hôpital pour une suspicion d’infarctus. 

Si jusque-là, les médecins étaient persuadés qu’après un traitement approprié la maladie disparaissait, une nouvelle étude publiée dans le Journal of the American Society of Echocardiography montre que ce n’est pas le cas. A l’inverse, elle laisserait même des cicatrices sur le muscle cardiovasculaire.
Pour cette expérience, réalisée par l’université d’Aberdeen (Écosse), les chercheurs ont fait des examens à 52 patients atteints du syndrome du cœur brisé. Résultat ? "Cette étude a montré que certains patients qui développent le syndrome de Takotsubo , ont beaucoup d’aspects du cœur qui restent anormaux au moins 4 mois après le traitement", a expliqué le professeur Metin Avkiran, directeur médical de la British Heart Foundation. Les altérations provoquées par la maladie entraineraient même la mort de 3 à 17 % des patients dans les 5 années suivantes. “De façon inquiétante, les cœurs de ces patients montrent des sortes de cicatrices, qui indiquent qu’une guérison totale prend beaucoup plus de temps, ou au moins ne peut pas se produire avec les traitements que l’on connait aujourd’hui. Cela montre le besoin urgent de trouver un nouveau traitement plus efficaces pour cette maladie dévastatrice", conclut-il. 

LIRE LA SUITE
Maylis Casse
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.