• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le premier groupe de rock féminin du Cachemire contraint d'abandonner sous les menaces

Pragaash

Depuis le 22 décembre 2012, jour d'un concert du groupe de rock féminin Pragaash dans un festival de la ville de Srinagar, les membres du groupe souffraient de menaces constantes.

La prestation du groupe rock féminin Pragaash (de l'obscurité à la lumière) à Srinagar, dans le Cachemire majoritairement musulman que le Pakistan et l'Inde se disputent, a suscité une vive polémique, obligeant les trois adolescentes du groupe Farah Deeba (batterie), Aneeka Khalid (basse) et Noma Nazir (chant) a quitté la scène. Suite au commentaire d'une photo postée par un internaute sur Facebook (sur une page disparue depuis) où, deux jours après le concert, il demandait : "Je trouve que ce sont des gamines gâtées sans vergogne. Qu'en pensez-vous ?" dès lors, une avalanche de commentaires allant dans le même sens a suivi et même pire… Certains ont même ajouté que la musique de Pragaash, formé depuis 2003, allait à l'encontre des pratiques de l'islam, voire qu'"Elles mérit[ai]ent d'être violées. On devrait leur réserver le même sort qu'à cette fille de Delhi [l'étudiante violée et tuée par six hommes en décembre]".

Depuis, les adolescentes ont donc quitté la scène et ne répondent plus aux journalistes. Sur leur page Facebook, de nombreuses personnes ont manifesté leur soutien au groupe. Mais la page est surtout pleine de messages haineux, où l'affrontement entre les pour et les contre vire très vite au débat entre pro-Inde et pro-Pakistan.

--> Pour plus de snacking, cliquez ici.

LIRE LA SUITE
B.K.
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.