Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Le Nutella en danger à cause d'une pénurie de noisettes en Turquie ?

Nutella

En 2014, pluie, gel et grêle ont particulièrement affecté les récoltes de noisettes en Turquie. Résultat : les prix de nos pots de Nutella chéris ont augmenté.

Coup dur pour les amateurs de Nutella et autres délices élaborés grâce aux noisettes : à cause d’un effet papillon, vos péchés mignons seraient en danger.

Et pour cause, les récentes conditions météorologiques (pluies, grêles, gels…) qui ont frappé le nord de la Turquie ont eu un effet désastreux sur ses noisetiers. Or, 70% des réserves mondiales de ce fruit à coque sont réalisées sur la côte turque de la Mer noire. Une pénurie – 540 tonnes de noisettes ont été produites cette année au lieu des 800 000 tonnes habituelles – qui va par conséquent influer directement sur les prix des produits dérivés de ce fruit tant convoité. "Aujourd’hui, on va manquer de noisettes, ce va qui faire flamber les prix" a expliqué Jean-Luc Reigne, directeur technique de la coopérative spécialisée Unicoque, au micro d’Europe 1. Un prix qui a d’ailleurs déjà bondi de 3 020 euros sur le marché, soit de 60 % par rapport à février dernier, selon le journal britannique The Guardian. Un cauchemar pour Ferrero puisque la firme italienne achète 25% de la production mondiale de noisettes pour la fabrication, entre autre, du Nutella qui régale de nombreux gourmands depuis 1964. 

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Maïlys Derville
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.