Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Le consul de France à Sydney énervé par le comportement des Français en Australie

Le consul de France à Sydney énervé par le comportement des Français en Australie

Alors que de plus en plus de jeunes partent vivre en Australie, le consul de France à Sydney leur a adressé une lettre ouverte, afin de les mettre en garde sur leur attitude parfois inappropriée, qui plaît de moins en moins aux locaux.

Les jeunes Français seraient irrespectueux à l'étranger. C'est en tout cas ce qu'Eric Berti, consul de France à Sydney, un peu remonté contre ces derniers, laisse entendre dans la lettre ouverte qu'il leur a adressé. "N'hésitez pas à sensibiliser les jeunes Français autour de vous au comportement qui est attendu d'eux, dans un pays où l'honnêteté et le respect des valeurs et des autorités sont d'une importance primordiales", demande-t-il dans son courrier.

En cause, la mauvaise réputation de voleurs à l'étalage dont jouissent de plus en plus les Français, les locaux allant même jusqu'à renommer "French shopping" cet acte criminel. Eric Berti leur reproche également leur "comportement provocateur et bruyant, alcoolique, le manque de respect pour la police et les autorités. Si elles restent minoritaires, ces attitudes peuvent avoir des répercussions sur l'ensemble de la communauté française en Australie, et pénaliser fortement les jeunes gens titulaires de visas vacances-travail dans leur recherche d'emploi".

Actuellement, on estime à 22 000 le nombre de jeunes Français qui vivent en Australie grâce au visa vacances-travail.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

 

LIRE LA SUITE
Amélie Frantelle
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.