• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Trump papote soins médicaux pour les femmes, entouré uniquement d’hommes

L’administration de Trump discute soins de santé féminin sans une seule femme

Une photo postée sur Twitter par Mike Pence, vice-président des Etats-Unis, fait une nouvelle fois polémique. La raison ? Une douzaine d’hommes discutent des soins de santé liés aux femmes… Sans une seule aux alentours.

Vous vous souvenez de cette photo de Trump signant un décret anti-IVG entouré uniquement d’hommes ? Ce jeudi 23 mars, son vice-président Mike Pence a joué l’acte 2 en postant sur Twitter une photo d’un meeting avec des partisans républicains. Le problème ? Dans un acte désespéré de faire passer le Trumpcare, 12 hommes politiques y discutaient maternité et remboursement des soins spécifiques aux femmes, aux femmes enceintes, et aux nouveaux-nés essayant de déterminer s’ils s’agissaient de soins "essentiels". Des décisions qui concernent les femmes directement. Mais alors, pourquoi n’y en avait-il aucune ? 


Du côté des réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre. Bon nombre d’internautes ont interpellé Mike Spence et Donald Trump dans des Tweet cinglants.

"J'ai demandé à Sen. Roberts s'il était vraiment pour jeter aux oubliettes les soins de santé essentiaux. Il m'a répondu sarcastiquement 'Je ne voudrais pas perdre mes mammographies'

"Un rare aperçu d'un caucus du parti républicain conservateur discutant de la santé des femmes"

"Oh regardez, une pièce pleine d'hommes blancs !"

"Les 25 personnes présentes sur cette photo sont des mecs"

"Cette diversité est vraiment inspirante... Oh attendez"

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.