Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

L'actrice Bernadette Lafont est décédée

L

Bernadette Lafont s’est éteinte aujourd’hui à l’âge de 74 ans. L’actrice française, révélée par François Truffaut, a joué avec les plus grands et a réussi à traverser les époques sans passages à vide.

L’actrice Bernadette Lafont a succombé à un malaise cardiaque ce matin au CHU de Nîmes. Elle était âgée de 74 ans et hospitalisée depuis lundi au Grau-du-roi (Gard), avant d’être héliportée à Nîmes. Dans son dernier film, Paulette, l’actrice avait incarné une grand-mère dealeuse de cannabis. Une comédie sympathique qui avait attiré à sa sortie en salle plus d’un million de spectateurs. Une belle réussite pour Bernadette Lafont qui a commencé sa carrière en 1957. Cette année-là, elle avait en effet été révélée par le réalisateur François Truffaut qui lui avait offert un rôle dans son court métrage Les Mistons. Elle n’avait alors que 19 ans.

Après cette rencontre, l’actrice a tourné dans le film Le Beau Serge de Claude Chabrol. Le réalisateur lui a ensuite offert un rôle en 1960, dans son film Les Bonnes Femmes. Ces trois films l’ont propulsée au rang d’égérie de la Nouvelle vague. Plus tard, elle a tourné dans La fiancée du pirate de Nelly Kaplan, La maman et la putain de Jean Eustache, puis retrouve François Truffaut pour son film Une belle fille comme moi.

La filmographie de Bernadette Lafont est impressionnante. En effet, il ne se passe pratiquement pas une année sans que l’actrice ne se retrouve l’écran, qu’il s’agisse de cinéma ou de télévision (elle a joué dans une multitude de téléfilms). Petits ou grands rôles, la comédienne aime tourner et s’ouvre à tous les genres. On se souvient notamment de ses rôles dans La gueule de l’autre de Pierre Tchernia (1979), dans L’effrontée de Claude Miller (1985) pour lequel elle a obtenu le César du meilleur second rôle féminin. En 2006, Bernadette Lafont joue dans la comédie Prête-moi ta main signée Alain Chabat, puis dans La première étoile de Lucien Jean-Baptiste en 2009.

Mais Bernadette Lafont avait aussi une passion pour le théâtre. Elle débute sur les planches en 1963. On a notamment pu la voir en 1981 dans la pièce de Copi La tour de la Défense, puis dans Les Monologues du vagin (2002, 2003 et 2005) d’Eve Ensler, ou encore Si c’était à refaire en 2006 de Laurent Ruquier.

C’est donc une grande actrice et comédienne qui s’est éteinte aujourd’hui. L’ensemble de sa carrière a notamment été saluée en 2003 quand Bernadette Lafont avait reçu un César d’honneur. Eternelle amoureuse de la comédie pas vraiment décidée à prendre sa retraite, elle devait jouer dans Les vacances du petit Nicolas dont la sortie est prévue en juillet 2014.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Morgane Champommier
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.