Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

La vie d'une Pussy Riot dans la "zone"

pussy riot

Une des deux jeunes condamnées du groupe Pussy Riot raconte son expérience de la vie dans la "zone", dans une lettre de prison publiée lundi par l'hebdomadaire russe le New Times.

Maria Alekhina, 24 ans, une des deux jeunes condamnées du groupe Pussy Riot, décrit dans cette lettre ses premières semaines de détention dans la colonie pénitentiaire numéro 28, dans la région de Perm dans l'Oural. Elle y purge une peine de deux ans pour avoir chanté en février une "prière punk" anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou. Ce récit n'en est pas un, mais "des mots pour décrire l'impossible", souligne d'emblée la jeune femme. La "zone", le mot par lequel on évoque les camps en Russie depuis l'époque soviétique, est "entourée d'usines et de taïga" dans cette région reculée de l'Oural, raconte-t-elle, "on y respire des fumées toxiques". "Tout est gris aux alentours, et même si quelque chose est d'une autre couleur, il y a toujours une nuance de gris dedans. Tout : les bâtiments, la nourriture, le ciel, les mots", écrit Maria, jeune mère d'un enfant en bas âge. "C'est une anti-vie", conclut Alekhina.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur lci.tf1.fr.

--> Retrouvez plus de snacking !

LIRE LA SUITE
B.K.
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.