Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

La 3D déconseillée au moins de 6 ans selon l’Anses

Etude : la 3D déconseillée au moins de 6 ans selon l’Anses

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a publié ce 6 novembre un rapport dans lequel elle recommande un usage modéré de la 3D pour les moins de 13 ans et la déconseille pour les moins de 6 ans.

A l’heure où la technologie ne cesse d’évoluer, l’Anses met en garde sur les effets de la 3D.

Dans un rapport rendu ce jeudi 6 novembre, l’Anses déconseille l’usage de la 3D pour les enfants âgés de moins de 6 ans et recommande aux adolescents de moins de 13 ans de l’utiliser avec modération. Mais l’agence met également en garde les adultes ayant des troubles visuels afin qu'ils limitent le visionnage de ce type d’images. Depuis les années 2000, les technologies 3D se sont développées, tout d’abord au cinéma avec Avatar, pionnier de la 3D, sortie en 2009, pour ensuite envahir petit à petit tous les écrans : de la télévision, aux consoles de jeux en passant par les téléphones portables. Ces nombreuses évolutions ont posé la question des effets de la 3D sur la santé et la vision notamment des enfants et des personnes présentant des troubles visuels.

Pour les enfants, la raison de la restriction tient aux "effets sanitaires qui sont plus marqués" chez eux que chez l’adulte. En effet, durant l’enfance,"le système visuel se développe activement ce qui le rend plus vulnérable", a expliqué l’agence. "Le développement de ces technologies pose la question de leur impact éventuel sur la santé (...) en cas d'exposition prolongée, tout particulièrement pour les enfants et adolescents" a-t-elle justifié. Ce point avait déjà été souligné par la firme japonaise Nintendo qui avait mis en garde les parents lors de la sortie de sa console fin 2010, déconseillée aux enfants de moins de 6 ans : "L'utilisation de l'affichage 3D par un enfant de six ans ou moins pourrait endommager sa vue", a écrit Nintendo qui conseillait aux parents de jeunes enfants de "bloquer" la fonction 3D des consoles. Suite à cela, l’association Robin des Bois avait alors saisi l’Anses. Dans un avis de juillet 2011, l’agence avait estimé que "la littérature existante ne permettait pas de se prononcer sur les risques sanitaires liés à l’utilisation de ces consoles". L’Anses s’était ensuite auto-saisie fin 2011 pour évaluer les risques de l’usage de ces technologies.

La vision prolongée d’images en 3 dimensions peut également se traduire par une fatigue de l’œil appelée "conflit accommodation/vergence" par les professionnels. Les deux yeux "convergent" et font la mise au point (pour avoir une vision nette, ce que les spécialistes nomment "l'accommodation") sur une même zone. Ce n’est pas possible pour les images en 3D puisque les yeux font la mise au point sur l'image, mais ils "convergent" à un point situé devant ou derrière l'écran, d'où une sensation d'inconfort qui peut se traduire par une fatigue plus ou moins forte.

L'agence a demandé dans son rapport aux créateurs de contenus 3D de "limiter les effets produits" et de créer des images dites "de qualité", tout en appelant le lancement d’études scientifiques pour mesurer "l'exposition" réelle de la population à ces technologies.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Anaëlle Jalef
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.