• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Jérôme Kerviel / Société Générale : nouvel épisode aux prud'hommes

Jérôme Kerviel attaque la Société Générale aux prud

Aujourd’hui, Jérôme Kerviel attaque aux prud’hommes son ancien employeur, la Société Générale. En octobre dernier, l’ancien trader avait été condamné pour "faute lourde", un terme qu’il conteste.

Jérôme Kerviel ne compte pas lâcher l’affaire. Condamné en appel à 5 ans de prison, dont 3 ans fermes, et à 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts ; l’ancien trader a décidé de poursuivre la Société Générale aux prud’hommes. A travers cette confrontation, il souhaite remettre en cause la qualification de "faute lourde" utilisée pour son licenciement.

En effet, comme l’explique Maître François Taquet, professeur en droit et avocat en droit social, interrogé par Europe 1 et Le Monde, le terme faute lourde implique nécessairement l’intention de nuire à son employeur. "Que son action ait nui, ça ne pose pas débat. Mais, à ce que je sache, il n'y a pas d'intention de nuire", a ainsi confié François Taquet. La défense de Jérôme Kerviel souhaite en fait que le terme de "faute lourde" soit remplacé par le terme "faute grave", une qualification qui permettrait à l’ancien trader de toucher l’indemnité compensatrice des congés payés. Aujourd'hui, pour la première étage de la procédure, les deux parties se rencontreront et chercheront à trouver un accord.

L’ancien trader peut compter sur le soutien de Jean-Luc Mélenchon, le leader du Parti de Gauche, qui a annoncé sur son blog qu’il serait présent aux prud’hommes ce 4 juillet. Il écrit notamment : "Selon moi, Jérôme Kerviel est innocent", "Kerviel n’est pas confronté à ses actes mais à un système". Rappelez-vous, en 2008, lorsque le scandale éclate, l’ancien trader est accusé d’avoir fait perdre 4,9 milliards d’euros à la Société Générale. L’homme a toujours assuré que la banque était au courant de ces importantes prises de risques. Il a aussi assuré ce matin : ""Je suis accusé d'avoir fait perdre cinq milliards d'euros à la Société Générale, mais il n'y a aucune preuve dans le dossier pénal".

A la suite de la décision prise en octobre 2012, Jérôme Kerviel s'est pourvu en cassation. En parallèle, il a également déposé plainte mi-juin contre la Société Générale pour "faux et usage de faux" pour qu’une enquête soit réalisée sur les enregistrements qu’a procuré la Société Générale à la justice. Selon son avocat, Maître Koubbi, ces bandes sonores ont été enregistrées à l’insu de Jérôme Kerviel et utilisé par la défense de la banque comme aveux. L'affaire Kerviel n'est donc pas prête de se terminer...

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Morgane Champommier
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.