Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Fuite à l’Elysée : le "taupe 6" des meilleurs mouchards

Non, ce n

Mais qui est la taupe ? C’est la question qui obsède Emmanuel Macron depuis cet été. Après avoir dévoilé le montant des frais de maquillage du Président, le mouchard vient de révéler que Christophe Castaner avait été choisi pour prendre la tête d'En Marche… En attendant que Gérard Collomb épluche les relevés téléphoniques de l’Elysée, on fait le récap’ de nos fuites préférées.

6. Le caca d’Hanouna

Nouilles dans le slip, canular homophobe, cadeaux promis aux téléspectateurs et jamais distribués… Cyril Hanouna n’est plus à un bad buzz près. Mais en mars 2016, le magazine Society fait vaciller l’animateur avec une enquête le dépeignant comme un caïd au bord de la crise de nerfs. Et coupable d’avoir déféqué dans les chaussures de son chroniqueur Bertrand Chameroy. Si ce dernier est suspecté d’avoir bavé, le magazine s’est contenté d’évoquer "un historique de l'émission". Touche Pas à Ma Taupe (au guichet) !

5. Le bus de Knysna 

Votre souvenir footballistique le plus intense reste le Mondial 98 ? Vous avez la mémoire sélective. En 2010, la France est malmenée lors des éliminatoires de la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Bilan : des tensions avec les dirigeants et une grève des joueurs (remember la photo qui les montre à Knysna, boudant dans leur bus). Le pompon : ce joueur anonyme qui raconte qu’à la mi-temps du match contre le Mexique, Nicolas Anelka a vertement injurié l’entraîneur Raymond Domenech. Anelka est finalement exclu de l’équipe. Et l’équipe de France éliminée de la compétition.

4. Le #CoiffeurGate

"Si j'ai quelque chose à cacher, je ne le mets pas sur l'agenda !" Cette petite phrase signée François Hollande ne l’a pas empêché d’être victime de cafteurs à plusieurs reprises. Comme en mars 2014, quand la presse apprend qu’il a rendez-vous avec des journalistes… enquêtant sur Sarkozy. Ou quelques mois plus tard, quand une photo de lui et Julie Gayet prise à l’Elysée se retrouve dans Voici. Sans parler de la publication du contrat de travail de son tiffeur en juillet 2016 (salaire mensuel : 9895€). Hollande a beau avoir "réaffecté" cinq employés suspects, Macron lui reproche aujourd’hui de ne pas avoir viré tout le personnel recruté sous Sarko – des taupes en puissance, selon lui.  

3. "Rends l’argent"

La présidentielle 2012 avait vu DSK exploser en vol, celle de 2016 a marqué la chute du candidat Fillon, entraîné par des révélations à base d’emplois fictifs et de costards de luxe. Traître en interne ? "Cabinet noir" de Hollande ? Le camp Fillon tente de débusquer la taupe, Eric Woerth demandant même que le Canard Enchaîné, à l’origine des révélations, dénonce le bavard. Quelques rappels du principe de protection des sources plus tard, Fillon finit ratatiné avec 20% des suffrages. Mais entre dans l’Histoire en devenant le meilleur mème politique de tous les temps.


2. Le Vatileaks

Le Vatican, ses cardinaux… et ses scoops juteux. Début 2012, des dizaines de documents secrets sortent dans la presse italienne. Ils évoquent des pressions vaticanes auprès de la classe politique sur des sujets de société, des négo avec des intégristes ou encore des scandales sexuels. Coup de grâce : un livre publié en mai, où figure des courriers signés Benoît XVI… La balance s’avère être Paolo Gabriele, son majordome de 46 ans, arrêté quelques jours plus tard. Condamné à 18 mois de prison, il est finalement gracié par le Pape mais expulsé du Vatican. Le pardon a ses limites.

1. Donald Trump

Plus besoin d’informateur depuis que sévit le nouveau Président des US : il fait lui-même le taf. Comme en mai 2017, quand The Washington Post affirme qu’il a divulgué à la diplomatie russe des infos top secrètes, qui se sont avérées fournies par Israël. Un exemple parmi les dizaines de bourdes du milliardaire, aussi bavard IRL que sur Twitter. Résultat ? On ne compte plus les commentaires Facebook qui l’accusent d’être une taupe au service des Russes. Pas sûr que l’enquête sur leur ingérence présumée dans la présidentielle et l’arrestation de Paul Manafort, son ex-dirigeant de campagne, dissipent les soupçons.

via GIPHY

LIRE LA SUITE
Coline Clavaud Megevand
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.