Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Fifty Shades of Grey" : Emilia Clarke a refusé le rôle d'Anastasia Steele

emilia clarke 50 nuances grey dakota johnson role

Emilia Clarke aurait été approchée pour le rôle d'Anastasia Steele dans "Fifty Shades of Grey", avant Dakota Johnson. Elle l'a finalement refusé en raison des nombreuses scènes de nudité.

Il aurait pu y avoir une autre Anastasia Steele. Dans une interview pour Hollywood Reporter dévoilée ce mercredi 25 mars, Emilia Clarke a confié qu’elle avait été sollicitée pour jouer le rôle principal de Fifty Shades of Grey à la place de Dakota Johnson. ###Twitter### Cette dernière aurait refusé à cause des nombreuses scènes de nu. Lors de son entretien avec le journal américain, elle a déclaré qu’elle n’avait "aucun regret" de ne pas être apparue dans le long-métrage de Sam Taylor-Johnson. Cette décision a été mûrement réfléchie, l’actrice britannique a d’ailleurs rencontré plusieurs fois la réalisatrice pour parler de ce rôle. "J’ai déjà fait de la nudité par le passé et j’avais peur qu’on me catalogue si je le refaisais", a-t-elle expliqué à Hollywood Reporter. En effet, la jeune femme s’est plusieurs fois mise à nu au théâtre d’abord, dans la pièce Breakfeast at Tiffany en 2013 mais également dans les premières saisons de Game of Thrones. C'est cette même année que l’interprète de Daenerys Targaryen a déclaré ne plus vouloir apparaître nue à l’écran et "être connue grâce à son jeu d’actrice et pas pour ses seins". Emilia Clarke et Jamie Dornan auraient-ils fait un meilleur couple à l’écran ?

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.