• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Il y a deux fois plus d'esclaves aujourd'hui qu'au 19ème siècle

Etude : l’esclavage moderne serait devenu une activité très rentable

Aujourd'hui, on compte 21 millions d'esclaves dans près de 51 pays du monde. Et l’esclavage moderne rapporterait 150 milliards de dollars aux exploitants chaque année. Des chiffres alarmants déplorés dans une étude réalisée par Siddharth Kara, un économiste britannique.

L’esclavage moderne serait-il un business fleurissant ? C’est ce que démontre une étude réalisée par Siddhart Kara, un économiste britannique. En effet, d’après son livre Modern Slavery, dont certains extraits ont été publiés dans le quotidien anglais The Guardian, il y aurait aujourd’hui 21 millions d’esclaves dans le monde, soit deux fois plus qu'à la période du XVIe et XIXe siècle qui en comptait 13 millions et serait une activité très rentable : "Chaque année, on estime que ce trafic rapporte 150 milliards de dollars aux exploitants. Pour chaque esclave, les profits annuels peuvent varier de quelques milliers de dollars à plusieurs centaines de milliers d’euros par an", précise l’économiste dans son livre. Pour réaliser cette étude, Siddharth Kara a enquêté pendant quinze ans dans 51 pays et a interviewé près de 5 000 personnes victimes de l’esclavage.

Par ailleurs, le rapport démontre que l’esclavage sexuel domine largement l’industrie de trafic d’êtres humains. Ses victimes représentent 5 % du nombre total d’esclaves, et génèrent en moyenne 36 000 dollars par an et par personne. Cette augmentation s'explique par la facilité de l'échange d'êtres humains avec le développement des transports et des technologies modernes : "Aujourd’hui, les esclaves peuvent être achetés, exploités et jetés dans une période relativement courte, tout en assurant des profits immenses à leurs exploiteurs. L'absence d'une réponse globale à ce problème laisse la pratique persister. Tant que l'esclavage ne sera pas perçu comme une manière hautement risquée et très chère d'exploiter de la main-d'œuvre, la réalité ne changera pas", conclut l'auteur de Modern Slavery

Un constat alarmant qui montre que l'esclavage moderne est encore trop peu considéré par les autorités. 


LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.