• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Etude : les machos auraient plus de troubles sexuels que les autres hommes

Les machos n

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Minho au Portugal, les machos seraient plus touchés par des pannes sexuelles que les autres hommes. On vous explique pourquoi.

Et si les troubles de la sexualité venaient de notre comportement ? Des sociologues s'étaient déjà penchés sur le concept de "masculinité toxique", autrement dit, un modèle de virilité qui repose sur la domination et le contrôle. Il pourrait selon eux avoir un impact négatif sur la société, mais aussi causer de nombreux troubles... Et notamment, de la sexualité. Une étude menée par Pedro Nobre et Maria Manuela Peixoto, deux chercheurs à l’université de Minho au Portugal, enfonce aujourd'hui le clou. Elle affirme que les hommes qui se préoccupent trop de leurs performances au lit auraient plus de pannes sexuelles que les autres. En ligne de mire, le type d'homme qui "estime qu’il doit assurer sexuellement à tout moment, qu’il doit souvent avoir des relations sexuelles, et qu’il doit à tout prix tenir longtemps pour satisfaire son/sa partenaire", précise le rapport.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont interrogé 300 hommes hétérosexuels et 300 homosexuels. Résultat : ceux qui avaient une vision plus caricaturale du sexe étaient plus touchés par des troubles de l’érection. En clair, Messieurs, il vaut mieux se concentrer sur le plaisir qu’on aimerait procurer plutôt que sur ses propres performances. C’est noté ?


LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.