Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Étude : les enfants conçoivent le concept de "haine de l'autre" dès l'âge de 6 ans

haine des autres

Une étude menée par deux chercheurs allemands pour le site "Psychological Science" révèle que chez les enfants, la fidelité envers un groupe entraîne le rejet de l'autre. Une haine qui se développe entre 6 et 8 ans selon les scientifiques.

Non, la haine de l'autre n'est pas innée. C'est ce que révèle une étude publiée mardi 28 janvier sur le site américain Psychological Science (retrouvez l'étude ici), menée par deux Allemands de l’université d’Erfurt, David Buttelmann et Robert Böhm et qui montre que les enfants âgés de 6 à 8 ans favorisent le groupe auquel ils appartiennent.

Comment s'est déroulée l'expérience ? Les deux scientifiques ont formé des groupes de dix enfants divisés en deux sous-groupes : "les verts" et "les jaunes". Chaque enfant était placé à des côtés opposés de la pièce et portaient un t-shirt de la couleur de son groupe.

Les deux chercheurs ont proposé aux enfants de jouer à un jeu vidéo. Dans ce jeu, les enfants avaient trois sortes d’objets à distribuer : les "objets positifs" comme un cookie ou un ours en peluche, les "objets négatifs" comme une araignée, un verre cassé ou deux marionnettes, une vêtue de jaune et une de vert, et enfin les "objets non désirés", ceux que les enfants ne voulaient pas. Ensuite, chaque enfant avait trois choix : offrir l’objet à son groupe, donner l’objet au groupe adverse ou mettre l’objet dans une "boîte neutre".

Et les résultats sont étonnants : 75 % des enfants de 6 ans ont offert des "objets positifs" à leur groupe. Quant aux "objets non désirés", 51 % des enfants de 6 ans les ont offerts à l’autre groupe, 12 % à leur groupe et 37 % les ont mis dans la "boîte neutre". 71 % des enfants de 8 ans eux, ont offert les objets non désirés à la marionnette du groupe adverse, 4% à leur groupe et 25 % les ont mis dans la boîte.

Cette expérience a révélé que si l’amour de son propre groupe était déjà présent à 6 et 8 ans, la haine du groupe extérieur était aussi développée à cet âge. Selon les chercheurs allemands, "les enfants de 8 ans se sont montrés encore plus cruels que ceux de 6 ans." Mais David Buttelmann et Robert Böhm sont formels, l'amour se développe plus tôt que la haine de l'autre. Les parents peuvent donc profiter de "la nature inhérente humaine à être pro social". "On devrait enseigner dès la maternelle aux enfants [...] que la coopération à l'intérieur du groupe et la loyauté ont de la valeur et sont bénéfiques à l'humanité, seulement si elles n'impliquent pas le dénigrement des groupes extérieurs dans le même temps", ont-ils ajouté. Une expérience qui veut montrer que la fidélité envers le groupe est souvent accompagnée d’une haine de l’autre.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Victoria Laurent

Dans cet article :

Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.