Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

En Inde, la jupe est déconseillée pour des raisons de sécurité

En Inde, la jupe est déconseillée pour des raisons de sécurité

En Inde, évitez les jupes ou robes trop courtes pour rester en sécurité… C’est en tout cas le conseil donné par Mahesh Sharma, ministre du Tourisme, le 28 août 2016, à l’attention des étrangères en vacances.

Vous mettez le cap sur l’Inde pour vos prochaines vacances ? Alors revoyez votre valise. "Ne portez pas de jupes ou de robes trop courtes, ne vous aventurez pas seule la nuit dans les petites villes". Voici le message adressé aux femmes étrangères, venant visiter le pays, par le ministre du Tourisme indien, Mahesh Sharma. La raison ? Les cas d’agressions sexuelles commises sur les femmes ne cessent de refaire surface… et pire même, elles augmentent a vue d’œil.

Au cours de son discours lors de la conférence de presse organisée dans la ville d’Agra (où se situe le Taj Mahal), il a d’ailleurs rappelé que le pays donnait depuis un an des kits de bienvenue (un peu spéciaux) aux touristes arrivant sur leur sol : "Dans ce kit, il est dit ce que l’on peut faire ou non. Il s’agit de petits conseils à suivre pour être en sécurité, comme prendre en photo la plaque d’immatriculation des véhicules dans lesquels vous voyagez et l’envoyer à vos amis", a-t-il déclaré. Attention, il a tout de même précisé que les femmes ne sont pas les seules en danger mais sont plus susceptibles de subir des violences que les hommes.

Des conseils un poil sexiste qui n’ont pas manqué de faire réagir les internautes du monde entier sur Twitter. Et pour certains, il est hors de question que la potentielle victime soit obligée d’adapter sa tenue vestimentaire pour éviter l’agression.


Mais le but de Mahesh Sharma n’était pas de proscrire la jupe dans le pays : "Nous n’essayons pas de dicter les préférences de chacun. J’ai deux filles, et je n’oserais jamais dire aux femmes ce qu’elles devraient porter ou non. Interdire le port de la jupe est inimaginable, mais ce n’est pas un crime d’être prudent ", a-t-il tenu à souligner après la polémique. Souvenez-vous, le 13 juillet 2016, des femmes victimes de viols avaient témoigné face caméra à l’aide de filtres Snapchat. Leur but : attirer l’attention sur le fléau qui frappe le pays. A titre de comparaison, l’Inde enregistre trois fois plus de déclarations de viols que la France (12 000), pour une population vingt fois plus élevée.

LIRE LA SUITE
Sarah Jobert

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.