Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

En direct : Taubira, Valls et Moscovici auditionnés sur l’affaire Cahuzac

Direct : Taubira, Valls et Moscovici interrogés sur l’affaire Cahuzac

Ce mardi, les ministres Christiane Taubira, Manuel Valls et Pierre Moscovici sont entendus sur l’affaire Cahuzac par la commission d'enquête parlementaire. Les auditions sont retransmises en direct sur la chaîne Dailymotion de la LCP.

L’affaire Jérôme Cahuzac a débutée en décembre 2012 et continue de faire parler d’elle. Après de multiples rebondissements et la récente audition de l’ancien ministre du Budget, c’est au tour des ministres Christiane TaubiraManuel Valls, et du très attendu Pierre Moscovici, d’être auditionnés par la commission d’enquête parlementaire. Cette commission, installée depuis avril 2013, enquête sur l’action du gouvernement et des services de l’Etat pendant l’affaire Cahuzac et souhaite ainsi déterminer s’il y a eu "d’éventuels dysfonctionnements". Le rapport de la commission est attendu avant la fin du mois d’octobre.

Pour compléter son enquête, la commission parlementaire a prévu d’auditionner d’autres personnes, en plus des 44 déjà entendues. Aujourd’hui et en direct depuis ce matin 11 heures, on a pu suivre l’audition de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, sur le compte Dailymotion de la Chaîne Parlementaire (LCP).

En fin d’après-midi, à 17 heures, la commission parlementaire recevra le ministre de l’Intérieur Manuel Valls. A 18h15, le ministre de l’Economie répondra aux questions de la commission, une intervention très attendue. En effet, Pierre Moscovici avait autorité sur Jérôme Cahuzac. Les médias cherchent donc à savoir ce qu'il savait à propos du compte suisse de Cahuzac, doutant qu'il ignore tout de cette affaire, comme il l'avait affirmé lors d'une première audition en avril.

Dans une interview donnée sur RMC le 3 avril, le journaliste Fabrice Arfi avait notamment affirmé que Pierre Moscovici aurait : "utilisé les moyens de l’Etat à des fins personnelles pour tenter de blanchir un copain, alors que la justice enquêtait déjà. Ça, c’est Pierre Moscovici lui-même qui l’a reconnu. Il a dit qu’il avait demandé à l’administration fiscale et a dit "la réponse de la Suisse me permet de dire que je n’ai pas de doute et que ce doute que je n’avais pas n’est pas ébranlé".

Ces deux auditions seront également retransmises en direct.

--> Retrouvez plus de snacking !

LIRE LA SUITE
Morgane Champommier
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.