• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

En Chine, un restaurant offre une remise à ses clientes aux fortes poitrines

En Chine, un restaurant offre une remise à ses clientes aux fortes poitrines

Un restaurateur chinois a eu l’idée d’offrir une remise à toutes ses clientes qui ont une forte poitrine. Pour celles qui ont un bonnet A, la note est plutôt salée.

Et si le prix de votre repas variait en fonction de la taille de votre poitrine ? C’est le concept étonnant que propose Trendy Shrimp, un restaurant situé dans la ville d’Hangzhou en Chine. Pour attirer plus du monde, un restaurateur a décidé d’offrir une remise plus ou moins importante sur les repas de ses clientes en fonction de la taille de leur soutien-gorge. En effet, sur la vitrine de son restaurant, le patron a collé une affiche indiquant plusieurs prix : par exemple, une femme aux petits seins se verra recevoir une remise de 5% sur son repas contre 35% pour une cliente au bonnet G. Une campagne sexiste qui n’a pas été au goût des habitants de la région puisqu’ils ont très vite signalé la publicité aux autorités afin qu’elle soit retirée.

Voici la photo en question :

A contrario, à Melbourne en Australie, un restaurant vegan appelé Handsome Hair, a décidé de faire payer à sa clientèle masculine plus cher leur consommation pour lutter contre les inégalités salariales. En effet, aujourd’hui, les femmes australiennes gagnent environ 17,7% de moins que les hommes pour un travail égal. Un bel exemple qui, du coup, nous donne plus envie de partir en vacances dans le pays des kangourous.


LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.