Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Elle reçoit un SMS de sa grand-mère décédée

Un SMS envoyé d’entre les tombes ?

Une famille anglaise a reçu un SMS de sa grand-mère décédée en 2011 d'un cancer de l'intestin. Cette dernière avait été enterrée avec ses objets fétiches, dont son téléphone portable.

Une histoire insolite comme on les aime avant Halloween ? En tout cas la famille de la défunte Lesley Emerson, décédée d'un cancer de l'intestin, s’en serait bien passé, comme le rapporte le quotidien anglais Shields Gazette. En juin 2011, une famille britannique a enterré sa grand-mère alors âgée de 59 ans au cimetière d'Harton à South Shields, dans le nord de l'Angleterre.

Cette dernière souhaitait être mise en terre avec ses objets préférés, dont son téléphone portable. Pour faire son deuil, sa petite-fille Sheri a continué à lui envoyer des textos, tout comme son père John Emerson et son oncle Graham Emerson. Mais c’était sans compter recevoir une réponse. En effet, la semaine dernière, la jeune fille a reçu un SMS provenant du numéro de sa grand-mère : "Je veille sur toi, tout ira bien. Laisse faire le temps" en guise de réponse. En réaction à l'événement, cette dernière a déclaré : "J’étais en état de choc, je ne savais pas quoi penser". La famille horrifiée, l’oncle s'est décidé à appeler le numéro et est tombé sur un homme à qui le numéro avait été réattribué. Ce dernier pensait qu’il s’agissait de canulars envoyés par ses amis et s'est excusé ainsi que la compagnie de téléphone. Une explication des plus terre à terre.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.