• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Elections américaines : Ivanka Trump sera-t-elle la vraie First Lady ?

La fille aînée de Donald Trump, Ivanka, s’est illustrée aux côtés de son père pendant toute sa campagne. Au point de voler la place de First Lady à sa belle-mère, Melania Trump ? Décryptage.

Donald Trump est père de cinq enfants – Donald Jr, Ivanka, Eric, Tiffany et Baron. Mais celle qui a été le plus mise sur le devant de la scène pendant cette campagne aura été sa fille ainée de 35 ans, Ivanka, que, toujours borderline, il embrasse sur la bouche, qualifie de " hot ", et dont il dit carrément que  “si elle n’était pas sa fille, il sortirait bien avec elle“. Un portrait dans Vanity Fair la décrivait comme une “ femme de substitution “ tant Melania n’est pas " une épouse de campagne conventionnelle " - c’est peu dire. Articulée, plus posée, ouverte et diplomate que son père, elle a été un atout pour lui et a eu un rôle central dans sa campagne.
 
Un engagement intéressé
 
Faut-il se réjouir de la présence dans l’entourage de son père de cette millenial/milliardaire qui se définit comme féministe et compte Chelsea Clinton parmi ses amies ?
Mariée à un démocrate (qui a tout de même soutenu son beau-père), également héritier d’un magnat de l’immobilier (qui a fait de la prison pour évasion fiscale), et pour qui elle s’est convertie au judaïsme, Ivanka travaille au sein de la Trump Organization et est à la tête d’une marque de vêtements et accessoires à son nom. La campagne lui aura été bénéfique, et pour cause : un chef d’entreprise ne pourrait rêver d’une meilleure exposition médiatique – et gratuite.
En août 2015, Trump père annonçait que sa fille était sa principale conseillère sur les questions des femmes et de leur santé. Mais son féminisme affiché tient plus du marketing que de la suffragette. Son image sur les réseaux sociaux la présente comme un savant dosage de maman/businesswoman/fashionista, et activiste par la grâce du hashtag #womenwhowork, le tout servant régulièrement de relais à sa marque. Exemple : le contenu du cartable de rentrée de sa fille de 4 ans qui contient opportunément “ses sandales favorites Ivanka Trump“). Ou encore: après avoir parlé congé maternité à la Convention Nationale Républicaine, elle twittait un lien pour "acheter le look Ivanka" (un succès, la robe s'est arrachée). Résultat : sur les six premiers mois de 2016, sa marque a connu une augmentation du chiffre d’affaire de 12 millions.  

Quel avenir pour Ivanka ?
 
Elle a toujours soutenu activement son père, auteur d’une ribambelle de commentaires misogynes et accusé de harcèlement par plus d’une dizaine de femmes. Après les propos de Donald Trump sur  ces femmes qu’il aimait "attraper par la chatte“, la contradiction devient un peu dure à encaisser, et elle doit faire face à un boycott de sa marque. Mais elle est restée fidèle et a continué de le défendre. Dans une interview donnée au printemps, rapportait le New York Times, elle disait “ les gens me posent la question du point de vue du genre ‘il a dit ci et ça sur les femmes’ et je réponds ‘vous avez vu ce qu’il dit sur les hommes ? Pourquoi notre genre serait traité différemment? ’“
Un membre de l’équipe de Donald Trump a confié au New York Times qu’Ivanka est “ une des rares personnes qui peut influencer “ son père, en soulignant la façon dont elle a convaincu le nouveau Président des Etats-Unis de maintenir son soutien au Planning familial contre les critiques des Républicains.
 " Je lui fais très, très confiance. Elle a de grands instincts pour l’immobilier et la politique “ a-t-il déclaré à son égard. Quel avenir pour Ivanka ? Elle pourrait diriger la Trump Organisation à la place de son père. Ou jouer un rôle dans son administration ? A suivre.

LIRE LA SUITE
VF
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.