Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Ecologie : à partir d'aujourd'hui, l'Humanité vit à crédit

ce résultat par 365. Crédit : AFP

Ce mardi 19 août, l'Humanité a déjà consommé l'équivalent des ressources naturelles que la Terre peut produire en une année, selon l'ONG "Global Footprint Network".

A partir de ce mardi 19 août, l'Humanité vit à crédit. Selon l’ONG américaine "Global Footprint Network", aujourd'hui est le "jour du dépassement", à savoir la date de l’année à laquelle les hommes puisent dans les réserves naturelles de la Terre de manière irréversible. Il a donc fallu seulement 240 jours à l’humain pour consommer l’intégralité des ressources que notre planète peut produire en une année.

Publié par le think tank tous les ans depuis 1986, le "jour du dépassement" ("Earth Overshoot Day") est calculé en divisant la somme de la capacité biologique de la Terre par l’empreinte écologique, et en multipliant ce résultat par 365. Ainsi, en près de 20 ans ans, ce seuil a reculé d’environ trois mois – la date fatidique avait été le 21 novembre en 1995. En 1986 et la première publication du "jour du dépassement", le seuil avait été le 31 décembre.

"Cette date est en train de devenir l'un des challenges décisifs du 21ème siècle. C’est un problème à la fois économique et écologique", a expliqué Mathis Wackernagel, président de l’ONG Global Footprint Network. Et de rappeler que depuis 1961, l’humanité a épuisé les trois-quarts des capacités disponibles de la Terre pour se régénérer en termes de nourriture, fibres, bois, ou encore à supporter les émissions de CO2. Alarmant.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Anne-Yasmine Machet
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.