Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Ebola : Le chien de l’infirmière espagnole contaminée a été euthanasié

Est-on moins intelligent que la moyenne quand on écoute Beyoncé ?

Selon les informations du magazine espagnol "El Mundo", Excalibur, le chien de Teresa Romero, aide soignante contaminée par le virus Ebola, aurait été euthanasié le mercredi 8 octobre à l’hôpital vétérinaire de l’université Complutense de Madrid.

C'est une nouvelle qui a choqué les Espagnols ! Le département de Santé de Madrid a donné l’ordre d’euthanasier le chien de Teresa Romero ce mercredi 8 octobre, par précaution.

En effet, des données auraient montré "que les chiens peuvent être porteurs d’anticorps positifs du virus Ebola ce qui veut dire qu’ils peuvent être porteurs du virus même sans symptômes" a expliqué le département Santé de Madrid, cité par l’AFP, pour justifier sa décision. Pourtant, depuis mardi 7 octobre, Javier Limon Romero, l’époux de l’aide-soignante contaminée par le virus, lui aussi placé en quarantaine, avait alerté les médias et réseaux sociaux du destin funeste qui été prévu par les autorités espangoles, pour son chien Excalibur âgé de 12 ans. Après avoir appris le sort réservé à l’animal, des milliers de personnes se sont mobilisées sur les réseaux sociaux notamment sur Twitter, le soir du 7 octobre. De nombreux internautes ont posté des photos de leurs animaux avec le hastag #SalvemosAExcalibur (sauvons Excalibur), qui a été l’un des plus populaires sur le réseau social.

Le mouvement de défense des droits des animaux Pacma s’était également mobilisé. Il jugeait la décision injuste sachant qu’aucun cas dans le monde, de transmission du virus entre animal et homme, n’a encore été diagnostiqué. Enfin, le site Charge.org avait lancé une pétition en ligne qui avait récolté plus de 400 000 signatures

Un rassemblement qui n'a pas suffit à convaincre les autorités qui ont reçu l'accord de la justice pour euthanasier le chien contre l’avis de ses maîtres. "On m’a dit que si je ne donnais pas l’autorisation, ils saisiraient la justice pour rentrer chez moi par la force et sacrifier le chien" a déclaré l’époux de Teresa Romero au journal El Mundo, dont sa conversation téléphonique avec les autorités sanitaires a été publiée à sa demande. C’est alors, sous les huées d’une douzaines de personnes venues devant la maison du couple Romero Ramos, que les vétérinaires ont emmené le chien : "Malheureusement, rien d’autre n’a pu être fait" a expliqué Javier Rodriguez, chargé de la santé à Madrid, selon El Mundo. Les protestations se sont poursuivies devant le laboratoire dans lequel l'animal a été euthanasié. Selon les services vétérinaires le chien n’aurait "pas souffert".

 

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

 

LIRE LA SUITE
Anaëlle Jalef
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.