• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Droits des femmes : un site de voyage dédié à l’avortement en Espagne

La CELEM créé son faux site de voyage dédié à l’avortement. Crédits : DDB Madrid - CELEM

Pour lutter contre la loi anti IVG discutée actuellement en Espagne, la CELEM (Coordination Espagnole du Lobby Européen des Femmes) a lancé, avec l’agence DDB Madrid, un faux site de voyage anti-avortement.

Alors que le droit à l'avortement est menacé en Espagne, la Coordination Espagnole du Lobby Européen des Femmes (CELEM) et la DDB Madrid ont réalisé le site internet abortiontravel.org, proposant des voyages en Europe pour se faire avorter. Ce projet a été mis en place pour manifester contre la loi très restictive sur l'IVG que l’Espagne pourrait prochainement adopter. ###Twitter###Les destinations, qui sont proposées par cette fausse agence de voyages, sont des capitales de pays légalisant l’IVG : Paris, Berlin, Londres ou Lisbonne. On y retrouve aussi la notion de liberté : "Ton option à Lisbonne", "Décide à Paris"... Avec comme slogan "L’agence de voyage qui ne devrait jamais exister" la CELEM interpelle l’opinion sur le danger d’une telle loi.

Selon Rosa Escapa, vice-présidente de la CELEM"l'avortement clandestin est l'une des principales causes de mortalité maternelle et engendre de graves dommages sur la santé des femmes à travers le monde. Avec Abortion Travel, nous voulons éviter cela." a-t-elle déclaré. "Personne ne doit forcer personne à quoi que ce soit, si le projet de loi est approuvé, nous allons retourner 30 ans en arrière, quand les femmes n'avaient pas le droit de prendre des décisions."

Si le site est un fake, le but de l’opération est de sensibiliser les internautes pour les faire signer la pétition en ligne afin de récolter un maximum de soutien et interpeller le ministre de la justice sur le risque d'une telle mesure. Selon les instigateurs, avec 37 000 signatures, la pétition devra en compter encore 13 000 pour être efficace. Avec ce site fictif, l’association montre bien que si l’avortement est interdit, il se pratiquera ailleurs, une telle loi ne ferait alors que compliquer son accès, mais ne l’éradiquerait en aucun cas. C'est ce qu'à déclaré un représentant de la CELEM : "Les lois qui criminalisent l'IVG favorisent les avortements illégaux et par conséquent augmentent les risques pour la vie et la santé. Elles discriminent également les femmes aux revenus les plus faibles qui ne peuvent se permettre une intervention médicale à l’étranger."

--> Retrouvez le faux site de voyage de la CELEM ici.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.